Liens d'accessibilité

Nord-Mali: au moins 5 morts dans un nouvel attentat-suicide


Des combattants du MNLA à Tomboucctou

Des combattants du MNLA à Tomboucctou

Selon un membre du MNLA, le kamikaze a fait sauter vendredi matin son véhicule à un point de contrôle des éléments du mouvement touareg dans la région de Tessalit.

Cet attentat-suicide à la voiture piégée est survenu près d'une base des rebelles touareg du MNLA près de Tessalit, vers la frontière algérienne. Selon un membre du MNLA qui contrôle la région, le kamikaze a fait sauter son véhicule à un point de contrôle des éléments du mouvement touareg.

" Aux environs de 6h du matin, un kamikaze est arrivé à bord d’un véhicule ordinaire où il y avait de la marchandise. Il s’est présenté comme n’importe quel passant arrivé au checkpoint. Dès que les éléments ont approché, il a déclenché sa bombe", nous dit Attaye Ag Mohamed.


Pendant ce temps, le calme est revenu à Gao après d’intenses combats jeudi entre des islamistes armés et des soldats maliens et nigériens, appuyés par l'armée française.

Les islamistes s’étaient infiltrés dans Gao à partir d’un village voisin. Les combats ont eu lieu près de la mairie et du palais de justice, deux endroits qui ont été incendiés.

Le bilan est lourd côté rebelle, puisque l’armée française parle d’au moins quinze tués.

"Ce vendredi il y a eu quelques tirs à l’arme lourde mais ce n’était pas des combats à proprement dit', nous a confié Modibo Nama Traoré, porte-parole de l'armée malienne.

XS
SM
MD
LG