Liens d'accessibilité

Discours sur l'état de l'Union : la réponse de la gouverneure républicaine de Caroline du Sud


Nikki Haley, la gouverneure républicaine de Caroline du Sud, s'adressant au National Press Club à Washington, le 2 septembre 2015. (AP Photo/Evan Vucci)

Nikki Haley, la gouverneure républicaine de Caroline du Sud, s'adressant au National Press Club à Washington, le 2 septembre 2015. (AP Photo/Evan Vucci)

Nikki Haley a qualifié la carrière de Barack Obama d'"historique", tout en dénonçant ses "envolées lyriques, loin de la réalité".

Dans la traditionnelle réponse au président, prononcée cette année par Nikki Haley, gouverneure de l'Etat conservateur de Caroline du Sud, les républicains, tout en critiquant vivement la politique étrangère du président, ont aussi, sans le nommer, décocher de sévères piques à Donald Trump.

Le succès de ce dernier dans les sondages affole l'appareil républicain, car il est jugé trop extrémiste pour remporter la présidentielle en novembre.

Après avoir salué l'événement historique de la présidence Obama, Mme Haley en a critiqué le bilan:

"Le bilan du président est loin de ses envolées lyriques. Alors qu’il entame sa dernière année au sommet de l’Etat, de nombreux Américains ressentent la pression d’une économie trop faible pour une augmentation des salaires. Nous sentons le poids écrasant de la dette nationale, un plan de santé qui a rendu les primes de l’assurance-santé moins abordables, et les médecins moins disponibles, le chaos et l’intranquillité dans nombre de nos villes. Pire encore nous sommes face à la menace terroriste la plus dangereuse depuis le 11 septembre, et il semble que ce président ne veut ou ne peut rien y faire. La présidence Obama touche bientôt à sa fin et l’Amérique va pouvoir prendre une nouvelle direction. C’est de cette nouvelle direction dont je veux parler aujourd’hui."

Nikki Haley s'est également livrée à une auto-critique: "Soyons honnêtes, les démocrates à Washington doivent faire face aux problèmes des Etats-Unis aujourd’hui, mais ils ne sont pas les seuls responsables. Nous républicains devons prendre notre part. Reconnaître notre responsabilité quant à l’érosion du leadership américain. Nous devons accepter que nous avons joué un rôle dans la fracture de notre gouvernement.

Elle est également revenue sur son parcours de fille d'immigrants: "Je suis fière d’être la fille d’immigrants indiens qui chaque jour rappelaient à mes frères, ma soeur et moi la chance que nous avions de vivre dans ce pays. Mon histoire n’est vraiment pas différente de celles de millions d’autres Américains.Les immigrants sont venus sur nos berges depuis des génerations vivre le rêve qui est l’Amérique. Aujourd’hui nous vivons une époque de menaces comme rarement par le passé récent. Pendant les périodes de tension, il peut être tentant de se laisser séduire par les voix les plus remplies de colère. Nous devons résister à cette temtation. Chaque individu qui a la volonté de travailler, de se plier a nos lois, d'aimer nos traditions, devrait se sentir bienvenu dans ce pays." a dit encore Mme Haley.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG