Liens d'accessibilité

Nigeria: le gouvernement entend négocier avec Boko Haram


Des membres de Boko Haram suite a leur arrestation à Bauchi, juillet 2009.

Des membres de Boko Haram suite a leur arrestation à Bauchi, juillet 2009.

Alors que les attaques de l’organisation terroriste islamiste se multiplient dans le Nord-est du pays, le gouvernement du Nigeria préconise de négocier.

La secte islamiste Boko Haram a déjà tué des dizaines de personnes dans le Nord-est du Nigeria. Un communiqué du gouvernement annonce que le président Goodluck Jonathan a désigné un panel, dont les sept membres auront pour mission d’entamer les pourparlers avec l’organisation terroriste. Le panel a été créé après que le président se soit entretenu avec les leaders locaux, précisé le communiqué.

Pour l’heure, Boko Haram n’a pas répondu à l’appel du gouvernement.

La décision d’ouvrir des négociations fait suite à l’escalade de la violence qui touche en particulier l’Etat de Borno et sa capitale, Maiduguri, depuis plusieurs mois.

L’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International estime à plus de 140 le nombre de personnes ayant trouvé la mort dans les attentats à la bombe perpétrés par Boko Haram depuis le mois de Janvier.

En réponse à ces attaques, la police a également mené des raids meurtriers.

XS
SM
MD
LG