Liens d'accessibilité

Nigeria : un chef rebelle de la région pétrolière arrêté


Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny près de l'usine de GNL dans la riche région pétrolière du delta du Niger, au Nigeria, 18 septembre 2008. epa/ GEORGE Esiri

Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny près de l'usine de GNL dans la riche région pétrolière du delta du Niger, au Nigeria, 18 septembre 2008. epa/ GEORGE Esiri

Jones Abiri, alias le général Akotebe Darikoro, a été arrêté jeudi à Yenagoa, capitale de l'Etat de Bayelsa (sud) et a avoué avoir dirigé des attaques récentes contre les installations pétrolières, a déclaré le Department of State Service (DSS) dans un communiqué.

Ces attaques ont visé ce mois-ci des oléoducs d'Agip et de Shell, et Darikoro a demandé des rançons à ces deux groupes, a précisé le DSS, affirmant aussi que le militant avait menacé de perpétrer des attentats à la bombe, notamment contre la résidence présidentielle à Abuja.

"Darikoro est aussi derrière la rumeur d'un plan de putsch contre le président Muhammadu Buhari", selon le DSS.

Un autre militant, Stephen Mamayebo, alias Oscar, suspecté d'être responsable de la mort de deux soldats et de kidnapping d'expatriés, a aussi été arrêté, toujours selon le DSS.

Le Nigeria a connu depuis le début de l'année une résurgence des attaques contre ses installations pétrolières, qui ont entraîné une forte réduction de la production de brut, première ressource du pays, déjà frappé par la chute des cours.

Le groupe des Vengeurs du Delta du Niger (NDA) ont revendiqué de nombreuses attaques, mais il n'est pas établi si les militants arrêtés par le DSS lui sont liés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG