Liens d'accessibilité

Nigéria : Un homme lié à Al-Qaïda impliqué dans l’attentat du 26 août


Un véhicule de l'Onu endommagé dans l'explosion de vendredi

Un véhicule de l'Onu endommagé dans l'explosion de vendredi

Revenu récemment de la Somalie, où des agents du réseau terroriste aident les insurgés d’Al-Shabab à combattre le gouvernement somalien, Mamman Nur, aurait pris part à la planification de cette attaque qui a fait 23 morts à Abuja.

Un homme lié à Al-Qaïda a participé à l’attentat terroriste de la semaine dernière au QG de l’Onu à Abuja, attentat qui a fait 23 morts, annoncent les autorités nigérianes ce mercredi.

Le Service de sécurité d’Etat du Nigéria a fait savoir que Mamman Nur, un membre de la secte islamiste radicale Boko Haram, a mis sur pied cette attaque de concert avec deux autres suspects. Ceux-ci ont été arrêtés, mais Nur reste encore en liberté. Selon la déclaration faite ce mercredi, Mamman Nur est revenu récemment de la Somalie, où des agents du réseau terroriste aident les insurgés d’al-Shabab à combattre le gouvernement somalien. Les autorités du Nigéria n’ont pas révélé l’identité des suspects en détention. Elles disent simplement qu’ils sont membres de Boko Haram et qu’ils ont fait des “déclarations utiles”.

Vendredi dernier, un kamikaze avait détonné une bombe à l’intérieur du complexe onusien à Abuja, tuant 23 personnes et faisant plus de 80 blessés. Un homme s’identifiant comme porte-parole de Boko Haram sur les ondes de la VOA avait revendiqué, au nom du groupe, la responsabilité de l’attentat.

Scène d'un attentat à Maiduguri (3 juillet 2011)

Scène d'un attentat à Maiduguri (3 juillet 2011)

La secte islamiste dont le fief est dans le nord-est du Nigéria est à l’origine de pas mal d’actes terroristes au Nigéria, dans la capitale fédérale et, surtout, dans l’Etat de Borno. Boko Haram, qui signifie “l’éducation occidentale est un péché”, veut l’application de la loi islamique stricte à travers le Nigéria.

XS
SM
MD
LG