Liens d'accessibilité

Nigeria : un promoteur arrêté après l'effondrement d'un immeuble à Lagos


Des secouristes recherchent des survivants après l'effondrement d'un immeuble à Lagos, Nigeria, le 16 septembre 2014.

Des secouristes recherchent des survivants après l'effondrement d'un immeuble à Lagos, Nigeria, le 16 septembre 2014.

Le patron d'une société immobilière de Lagos a été arrêté après l'effondrement d'un immeuble en construction qui a fait 34 morts la semaine dernière, a annoncé lundi un porte-parole de la compagnie.

"Un juge d'Ebute Meta (un district de Lagos) a ordonné vendredi la détention du président-directeur général de Lekki Gardens, Richard Nyong, pour 30 jours", jusqu'à la fin de l'enquête, a déclaré Steve Agbiboa à l'AFP.

Taiwo Odofin, l'entrepreneur de l'immeuble qui s'est écroulé, est lui aussi détenu avec M. Nyong, a-t-il ajouté.

L'immeuble qui se situe à Lekki, un quartier résidentiel huppé, et appartient à Lekki Gardens, une société immobilière privée nigériane ayant des propriétés dans la région, s'est écroulé mardi dernier au lendemain de fortes pluies.

Selon l'Etat de Lagos qui a mené une enquête préliminaire, les travaux d'agrandissement effectués dans l'immeuble étaient illégaux mais les instructions ont été bafouées.

Lekki Gardens "avait reçu une contravention pour avoir dépassé le nombre d'étages approuvé" et avait été mis sous scellé par l'Agence de contrôle du bâtiment de Lagos, selon un communiqué de l'Etat de Lagos. Ils ont "criminellement descellé la propriété et ont poursuivi les travaux".

De tels effondrements sont fréquents dans les quartiers populaires et très densément peuplés de Lagos, où vivent environ 20 millions de personnes, car les bâtiments sont souvent construits à la va-vite et avec des matériaux bon marché. Mais ils sont rares dans les quartiers plus chics.

En septembre 2014, l'effondrement d'un immeuble appartenant au célèbre pasteur évangéliste TB Joshua avait fait 116 morts dont 81 Sud-Africains à Lagos.

TB Joshua, les administrateurs de l'église et deux ingénieurs sont actuellement jugés pour négligence et homicide involontaire.

Mais le sulfureux pasteur, qui compte de nombreuses personnalités politiques à travers le continent africain parmi ses fidèles, ne s'est encore jamais présenté au tribunal malgré de nombreuses citations à comparaître.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG