Liens d'accessibilité

Nigeria : onze villageois tués dans une opération porte-à-porte exécutée par des islamistes


Muhammadu Buhari, le président du Nigeria (AFP)

Muhammadu Buhari, le président du Nigeria (AFP)

Les 11 victimes, abattues vendredi, avaient refusé de rejoindre les rangs des islamistes, affirment les témoins.

Des villageois ont rapporté à l’Agence France Presse (AFP) que les islamistes ont choisi au porte-à-porte les onze personnes dans un village du nord-est du Nigeria et les ont ensuite tué après leur refus de s’engager dans les rangs des djihadistes.

Cette tuerie est survenue alors qu’une adolescente d'une quinzaine d'années se faisait exploser vendredi dans une mosquée de Malari, un village du nord-est du Nigeria, tuant douze fidèles et en blessant sept autres.

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné les dernières attaques "inhumaines" et "barbares" de Boko Haram, qui illustrent, selon lui, la nécessité "de former une coalition internationale plus efficace" contre les insurgés islamistes.

Près de 150 décès ont été enregistrés dans trois autres attaques perpétrées par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, qui ont fait de mercredi la journée la plus sanglante qu'ait connu le pays depuis l'arrivée au pouvoir de Muhammadu Buhari.

XS
SM
MD
LG