Liens d'accessibilité

Nigeria : un mort après des fusillades lors d'un scrutin à Bayelsa (Sud)


Elections au Nigeria, le 31 mars 2015.

Elections au Nigeria, le 31 mars 2015.

Lors d'un scrutin sous tension dans l'Etat de Bayelsa, le fief de l'ex-président nigerian Goodluck Jonathan, plusieurs fusillades ont éclaté faisant au moins un mort, samedi.

Plusieurs fusillades, dans lesquelles une femme a été tuée, ont éclaté samedi 5 décembre lors de l'élection du gouverneur de l'Etat de Bayelsa, dans le sud du Nigeria, selon le gouverneur sortant Seriake Dickson.

Quelque 14 000 policiers ont été déployés pour ce scrutin sous tension dans l'ancien fief de l'ex-président Goodluck Jonathan, après des violences lors de la campagne électorale.

L'élection oppose deux frères ennemis, le gouverneur sortant Seriake Dickson, qui vise un nouveau mandat de quatre ans et représente le Parti démocratique populaire (PDP) de l'ancien président Jonathan, et Timipre Sylva, candidat du Congrès progressiste du président Muhammadu Buhari.

M. Sylva avait lui-même été gouverneur jusqu'en 2011 sous les couleurs du PDP. Bayelsa est largement acquis au PDP, qui a voté à 98 % pour lui lors de la présidentielle de mars.

Une femme touchée par des balles perdues

"Il y a eu des attaques préméditées contre mes sympathisants à Brass, Ekeremor et Southern Ijaw qui ont fait un mort", a déclaré M. Dickson.

Selon Daniel Iwariso-Markson, le porte-parole du gouverneur, une femme "a été touchée par des balles perdues" lors d'une fusillade à Oporoma. D'autres fusillades ont éclaté à Ekeremor, Nembe et Brass, selon lui, mais il n'a pas donné davantage de détails.

La police de l'Etat n'était pas joignable dans l'immédiat.

Par ailleurs, des problèmes techniques se sont produits lors du vote. Des lecteurs de cartes d'électeur ont mal fonctionné dans plusieurs endroits, selon le gouverneur, qui n'a pas donné plus de précisions.

L'Etat de Bayelsa est un des plus petits de la fédération nigériane avec 1,7 million d'habitants et aussi l'un des plus pauvres malgré ses ressources pétrolières.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG