Liens d'accessibilité

Nigeria : le secrétaire d’Etat John Kerry à Lagos peu après des raids de Boko Haram contre Maiduguri


Les insurgés de Boko Haram

Les insurgés de Boko Haram

Le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, est arrivé à Lagos dimanche, quelques heures après que les troupes nigérianes eurent repoussé des attaques des islamistes de Boko Haram contre Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno. Selon le ministère nigérian de la Défense, l’armée a coordonnée des raids aériens et terrestres contre cette offensive des insurgés dans la banlieue de la principale ville du Nord-Est du Nigeria.

Un responsable de la sécurité à Maiduguri rapporte que Boko Haram a attaqué sur trois fronts séparés à partir de minuit, et les combats se sont poursuivis jusqu’au matin. Pour sa part, un soldat sur place a dit à la VOA que les deux camps ont enregistré des morts. Les autorités ont bloqué les routes à Maiduguri et imposé un couvre-feu dans la ville.

Les insurgés auraient pris contrôle de la garnison de Monguno, à 180 km au nord-ouest de Maiduguri.

Le secrétaire d’Etat Kerry, qui s’inquiète de l’impact que pourrait avoir cette violence sur l’élection présidentielle nigériane du 14 février, doit rencontrer les deux principaux candidats, à savoir le président sortant Goodluck Jonathan et Muhammadu Buhari, candidat du Congrès progressiste. Selon le département d’Etat, M. Kerry encouragera les Nigérians à organiser des élections libres et équitables. Il soulignera l’importance d’assurer que le scrutin soit paisible et crédible.

Dans un autre développement, Boko Haram a libéré quelque 190 personnes enlevées durant l’attaque du 6 janvier contre le village de Katarko Yobe. Les islamistes avaient incendié en grande partie ce village durant l’attaque. Selon les autorités nigérianes, d’autres otages sont toujours aux mains de Boko, notamment les plus de 200 collégiennes enlevées dans la ville de Chibok l’année dernière.

XS
SM
MD
LG