Liens d'accessibilité

Le procès du pasteur TB Joshua à nouveau ajourné au Nigeria


Le pasteur évangéliste nigérian TB Joshua, priant pour des malades

Le pasteur évangéliste nigérian TB Joshua, priant pour des malades

Le procès de ce pasteur, pour la mort de 116 personnes dans l’effondrement de l’immeuble, n'a encore pas eu lieu pour une question de procédure.

Le pasteur évangéliste nigérian TB Joshua et de deux ingénieurs doivent comparaitre pour négligence criminelle dans l'effondrement meurtrier d'un immeuble à Lagos en 2014.

D’après Lateef-Akapo, , le juge de la Haute Cour fédérale de Lagos, le pasteur et les responsables de son église ont demandé l'arrêt des poursuites.

L'audience reprendra mercredi, a-t-il affirmé.

De plus, deux ingénieurs mis en cause n'ont pas reçu leur convocation dans les délais impartis, a ajouté le juge.

"La procédure est frappée de nullité. Les convocations sont arrivées hier (lundi) soit moins que les trois jours prévus par la loi", a fait valoir l'avocat de la défense Lateef Fagbemi.

Le procès fait suite à la mise en accusation en juillet 2015 de l'église de TB Joshua et deux ingénieurs dans l'effondrement de l'auberge accueillant des fidèles du prédicateur.

Au total, 116 personnes dont une majorité de Sud-Africains ont trouvé la mort dans l’effondrement.

La catastrophe avait été attribuée à des défaillances structurelles de l'édifice, qui n'avait pas reçu de permis de construire pour l'ajout d'étages supplémentaires à la structure d'origine.

TB Joshua, qui compte des présidents et des hommes politiques de toute l'Afrique parmi ses fidèles qui l'appellent "le Prophète" ou "l'homme de Dieu", affirme que le drame a été causé par un avion mystérieux vu en train de "rôder" au-dessus du bâtiment au moment des faits ou par une explosion contrôlée.

Il a plusieurs fois refusé de se présenter aux convocations et n'était pas non plus présent au tribunal mardi. Ce procès a déjà connu plusieurs reports.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG