Liens d'accessibilité

Nigeria : la ville de Malam Fatori reprise à Boko Haram


Des soldats tchadiens en Centrafrique, 9 janvier 2014.

Des soldats tchadiens en Centrafrique, 9 janvier 2014.

Les armées nigériane et tchadienne sont ensemble sur le terrain.

Des avions militaires nigérians ont bombardé la ville de Malam Fatori, dans le nord-est du Nigeria, contrôlée par le groupe islamiste Boko Haram, a déclaré jeudi l'armée à l'AFP.

Selon des habitants de la ville nigérienne de Bosso, très proche de Malam Fatori de l'autre côté de la frontière, les bombardements ont commencé mercredi matin et ont duré plusieurs heures.

Joint par VOA Afrique, Aboubacar Moustapha Ligari est un habitant de Bosso, dans l’extrême sud-est du Niger et juste en face de Malam Fatori au Nigéria.

"Nous sommes à trois kilomètres de Malam Fatori. Hier, nous avons vu trois avions puis entendu des bombardements. Les forces nigériennes sont tout le long de la frontière pour que des éléments de Boko Haram ne traversent pas."

Aboubacar Moustapha Ligari joint par Idriss Fall

Le porte-parole de l'armée nigériane, Chris Olukolade, a confirmé à l'AFP dans un message texto que l'armée de l'air nigériane a mené des bombardements dans cette région "ces deux derniers jours", "dans le cadre des efforts en cours contre le terrorisme".

M. Olukolade n'a pas confirmé l'implication du Tchad dans cette opération au Nigeria. Il a toutefois indiqué que "Malam Fatori fait partie de la région couverte par la force multinationale conjointe, dont le Tchad fait partie".

N'Djamena n'a pas non plus confirmé avoir mené des opérations militaires au Nigeria.

XS
SM
MD
LG