Liens d'accessibilité

Nigeria: l'armée annonce avoir libéré 30 otages de Boko Haram


Photo d'archives: Après des mois de captivité par des islamistes présumés de Boko Haram, des ex-otages arrivent à Yaoundé au Cameroun.

Photo d'archives: Après des mois de captivité par des islamistes présumés de Boko Haram, des ex-otages arrivent à Yaoundé au Cameroun.

L'armée nigériane a annoncé mardi avoir libéré 30 otages de Boko Haram, dont 21 enfants et sept femmes, au cours d'une opération militaire contre le groupe islamiste à Dikwa, dans le nord-est du pays.

La ville de Dikwa, à quelque 90 km à l'est de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, avait été capturée par Boko Haram puis libérée par l'armée tchadienne lors d'une bataille importante en avril.

Retombée par la suite sous contrôle islamiste, elle a été à nouveau libérée par l'armée nigériane la semaine dernière.

"En conséquence de l'opération en cours (...) visant à débarrasser Dikwa et ses environs des terroristes de Boko Haram, la 7e division de l'armée nigériane a secouru hier (lundi) 30 femmes et enfants des mains des terroristes", a déclaré Sani Usman, porte-parole de l'armée de terre, dans un communiqué.

Parmi les otages secourus se trouvaient "21 enfants, dont un nouveau-né de six jours, et sept femmes" a-t-il précisé.

L'armée nigériane a déjà annoncé avoir libéré des centaines de femmes et d'enfants retenues en otage par Boko Haram, ces derniers mois, notamment dans la forêt de Sambisa, un des repaires historiques du groupe islamiste désormais affilié à l'organisation jihadiste État islamique (EI).

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG