Liens d'accessibilité

Nigeria: explosion d’une bombe au terme d’un meeting électoral de Goodluck Jonathan


Le président sortant du Nigeria, Goodluck Jonathan

Le président sortant du Nigeria, Goodluck Jonathan

Une bombe a explosé lundi à la sortie d'un meeting électoral que venait de tenir le président Goodluck Jonathan dans un stade de Gombe, dans le nord-est du Nigeria, quelques minutes après le départ de celui-ci, rapporte l’AFP.

"L'explosion est survenue à 15h10 (locales, 14h10 GMT) dans le parking devant le stade, juste trois minutes après le départ du convoi de M. Jonathan" a déclaré Mohammed Bolari, un témoin à l’AFP.

Le président, candidat à sa réélection à la présidentielle du 14 février, venait de sortir du parking et nous suivions son convoi quand l'explosion a retenti, à 100 m du bus dans lequel nous nous trouvions" a rapporté un journaliste qui couvrait l'événement.

Selon les secours et une source hospitalière qui ont fait état d'une vingtaine de blessés, deux femmes kamikazes sont soupçonnées d'être responsables de l'attentat qui a ciblé le meeting du président Goodluck Jonathan dans un stade d'une ville du nord-est du Nigeria.

"Nous avons évacué deux corps de femmes, nous pensons qu'il s'agit des kamikazes responsables de l'explosion" qui a secoué le parking d'un stade de Gombe, a déclaré un employé des secours, selon l’AFP.

"L'une d'elles a été pulvérisée (...) 18 personnes ont été blessées dans cette explosion et elles sont traitées à l'hôpital", a-t-il poursuivi.

Une source de l'Hôpital spécial de l'Etat de Gombe et un responsable du gouvernement fédéral sur place ont donné le même bilan que l'employé des secours.

"Deux corps ont été emmenés à l'hôpital ainsi que 18 blessés dans l'explosion du stade" a déclaré la source hospitalière à l'AFP. "Les cadavres étaient féminins", a ajouté cette source.

XS
SM
MD
LG