Liens d'accessibilité

Nigeria: l'ex-conseiller à la sécurité nationale accusé de blanchiment d'argent


Sambo Dasuki, ancien conseiller à la sécurité nationale du Nigeria sous la présidence de Goodluck Jonathan. REUTERS/Andrew Winning

Sambo Dasuki, ancien conseiller à la sécurité nationale du Nigeria sous la présidence de Goodluck Jonathan. REUTERS/Andrew Winning

Sambo Dasuki, ancien conseiller à la sécurité nationale du Nigeria sous la présidence de Goodluck Jonathan, a plaidé non coupable devant la justice nigériane qui l’accuse de blanchiment d'argent.

Agé de 60 ans, M. Dasuki était en fait arrêté et poursuivi pour possession illégale d'armes à feu.

Les services de sécurité assurent avoir découvert de nombreuses armes lors de perquisitions simultanées effectuées fin juillet dans trois des propriétés de M. Dasuki.

A la reprise de l'audience lundi, les procureurs ont ajouté un nouveau chef d'accusation pour blanchiment d'argent.

Les enquêteurs affirment avoir découvert quelque 210.000 dollars (191.000 euros) et 42,6 millions de naira (194.000 euros) au cours de leurs perquisitions dans ses propriétés.

L'audience a été ajournée jusqu'à mercredi.

M. Dasuki était un des hommes-clés du régime de l'ex-président Goodluck Jonathan, sous lequel il a servi comme conseiller à la sécurité de juin 2012 jusqu'à son limogeage mi-juillet par le nouveau président Mohammadu Buhari.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG