Liens d'accessibilité

Nigeria : le bilan des attentats à Maiduguri s'alourdit


Au moins 85 personnes ont été tuées dans les attentats perpétrés par le groupe islamiste Boko Haram dimanche à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, selon le dernier bilan de l'AFP.

Deux explosions se sont produites dimanche à quelques minutes d'intervalle à Maiduguri, le fief historique du groupe islamiste Boko Haram, ont annoncé des habitants de cette ville, la plus grande du nord-est du Nigeria.

"Nous avons entendu la première déflagration vers 19h40 (18H40 GMT), peu après notre entrée dans la mosquée pour les dernières prières de la journée", a dit à l'AFP Kamilu Musa, un habitant du quartier de Bulunkutu.

Quelques minutes après la première explosion qui a eu lieu dans l'arrondissement densément peuplé de Binta Sugar, une autre déflagration s'est produite, non loin de là, selon cet habitant.

"Il y a eu une grosse boule de feu après la deuxième explosion", a, quant à lui, raconté Ndahi Mache, un autre habitant de Maiduguri.

Une nouvelle vague de violences frappe le nord-est du Nigeria, peuplé en majorité de musulmans, depuis l'investiture, le 29 mai, du président Muhammadu Buhari, qui a érigé en priorité la lutte contre les islamistes.

Maiduguri, où est né Boko Haram, est l'épicentre de l'insurrection déclenchée il y a six ans par ce groupe islamiste.

XS
SM
MD
LG