Liens d'accessibilité

Des militants sabotent un gazoduc dans le sud du Nigeria


Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny près de l'usine de GNL dans la riche région pétrolière du delta du Niger, au Nigeria, 18 septembre 2008. epa/ GEORGE Esiri

Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny près de l'usine de GNL dans la riche région pétrolière du delta du Niger, au Nigeria, 18 septembre 2008. epa/ GEORGE Esiri

Les Militants nigérians pour une justice sur les terres vertes du Delta (NDGJM), ont revendiqué dimanche l'attaque d'un gazoduc pour exprimer leur rejet de prochaines discussions entre le gouvernement fédéral et des leaders de la région pétrolifère du sud du Nigeria.

"Samedi 29 octobre vers 23H30" le groupe du delta du Niger "a détruit le gazoduc Effurun-Otor", affirme-t-il dans un communiqué.

"Cela ne va pas s'arrêter, nous allons tenir notre promesse de vous enlever vos ressources dans notre pays", poursuit le texte à l'adresse des compagnies pétrolières étrangères.

Ce gazoduc fournit la centrale de Utorogun qui alimente Lagos, une ville de 20 millions d'habitants.

Le groupe entend choisir lui même les représentants du delta pour participer aux discussions avec le gouvernement fédéral.

Un autre groupe de la région, les Vengeurs du delta du Niger (NDA) avait revendiqué mardi la destruction d'un oléoduc de la compagnie Chevron dans le sud du Nigeria.

De plus en plus de groupes rebelles ont lancé des actes de sabotages et d'attaques contre les installations pétrolières du pays, entraînant une importante baisse de la production d'or noir, contribuant à l'entrée en récession de l'ex-première puissance économique d'Afrique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG