Liens d'accessibilité

Nigéria: des dizaines de jeunes filles figurant dans la vidéo de Boko Haram, identifiées


Des jeunes filles enlevées par Boko Haram ont pu être identifiées grâce à la vidéo diffusée par la milice extrémiste islamique

Des jeunes filles enlevées par Boko Haram ont pu être identifiées grâce à la vidéo diffusée par la milice extrémiste islamique

Le gouverneur de l’Etat de Borno dans le nord du Nigéria affirme que toutes jeunes filles figurant dans la vidéo diffusée par la milice islamiste Boko Haram sont des élèves de l'établissement scolaire attaqué à la mi-avril par les militants.

Selon Kashim Shettima, 54 des jeunes filles ont pu être nommées, tandis que les autres étaient bel et bien des élèves de l’école secondaire de filles dans la ville de Chibok. Il s’exprimait après avoir organisé une projection de la vidéo pour les habitants de cette localité. La vidéo de 17 mn montre une centaine de filles couvertes de hijabs gris ou noirs.

Le Haut-Représentant du Secrétaire général auprès du Nigéria, Saïd Djinnit, se trouvait mardi dans la capitale nigériane, Abuja, pour discuter de l'aide que pourrait apporter l'ONU pour obtenir le retour chez elles des jeunes filles enlevées. Environ 276 sont toujours portées disparues.

Ici à Washington, la porte-parole du département d’Etat américain, Jen Psaki, a dit que les Etats-Unis appuient les efforts du gouvernement du président Goodluck Jonathan pour obtenir la libération des otages. « Notre équipe est sur le terrain », a-t-elle rappelé. Par ailleurs, Washington fourni à Abuja des images satellitaire, et mène des missions de reconnaissance aérienne.

De son côté, la directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné mardi l'enlèvement des jeunes filles.
XS
SM
MD
LG