Liens d'accessibilité

Nigeria : Boko Haram rejette l’offre d’amnistie


 L'imam Abubakar Shekau, chef du groupe islamiste Boko Haram, 10 janvier, 2012.

L'imam Abubakar Shekau, chef du groupe islamiste Boko Haram, 10 janvier, 2012.

Le chef du groupe islamiste, Abubakar Shekau, souligne que, c’est plutôt à Boko Haram d’accorder l’amnistie au gouvernement.

Le chef du groupe islamiste Boko Haram a rejeté toute idée d'amnistie proposée par le gouvernement. Abubakar Shekau, affirme dans un enregistrement audio que son groupe n'a rien commis de mal qui vaille une amnistie. Au contraire, dit-il, c’est plutôt à Boko Haram d’accorder l’amnistie au gouvernement.

M. Shekau affirme aussi que l’objectif de sa secte, est de venger les musulmans qui ont été tués et de luuter aussi contre ce qu’il qualifie de « destruction de notre religion ».

Ces dernières semaines, des responsables religieux, politiques et traditionnels dans le nord du Nigeria, avaient lancé des appels pour que l’amnistie soit accordé aux membres de la secte islamiste.

Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, avait constitué le 4 avril 2013, un groupe d'experts pour étudier la possibilité d'amnistier les insurgés islamistes. Ils sont accusés d’être à l'origine de la mort de plus de 3.000 personnes dans le nord et le centre du Nigeria depuis 2009.

Boko Haram affirme se battre pour la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman.
XS
SM
MD
LG