Liens d'accessibilité

Nigeria : Boko Haram et Ansaru interdits comme groupes "terroristes"


Goodluck Jonathan

Goodluck Jonathan

Goodluck Jonathan a officiellement interdit les activités des groupes islamistes Boko Haram et Ansaru, désormais classés comme terroristes.

"Le président Goodluck Jonathan a formellement ratifié l'interdiction de Boko Haram et autorisé la publication d'un ordre déclarant que les activités du groupe sont illégales et constituent des actes de terrorisme", a déclaré le bureau du président dans un communiqué.

Cette mesure concerne non seulement Boko Haram (Jamaatu Ahlis-Sunna Liddaawati Wal Jihad) mais aussi le groupe Ansaru (Jama'atu Ansarul Muslimina Fi Biladis Sudan), est-il précisé dans le texte.

Leurs activités relèvent désormais de la loi antiterroriste et toute personne en lien avec ces groupes nigérians peut être poursuivie et condamnée selon les termes de cette législation. La loi prévoit ainsi une peine d'emprisonnement de "pas moins de vingt ans" pour toute personne qui sollicite ou apporte un soutien - notamment financier et logistique - à ces groupes.

Ansaru est considéré comme une faction du groupe Boko Haram, tenu pour responsable de la mort de centaines de personnes dans des attaques menées dans le nord et dans le centre du Nigeria depuis 2009.

Selon l'ONG Human Rights Watch, les attaques de Boko Haram et la répression de l'insurrection par les forces de sécurité ont fait 3.600 morts depuis 2009.

Washington offre depuis lundi sept millions de dollars de récompense pour toute information conduisant à la capture du n°1 présumé de Boko Haram, Abubakar Shekau.
XS
SM
MD
LG