Liens d'accessibilité

Nigeria : au moins six tués dans un attentat à Damaturu


Damaturu, après une explosion

Damaturu, après une explosion

Une adolescente s’est fait exploser mardi près de la principale gare routière de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, tuant au moins 42 personnes.

Au moins 42 autres personnes ont été blessées dans le même attentat.

Des témoins affirment que la jeune fille - âgée de douze à quatorze ans - a refusé de se soumettre à la fouille des gardes de sécurité à l'entrée et n'a pas été autorisée d’entrer à la gare et a déclenché son explosif.

La police nigériane révèle aussi qu’un second kamikaze a fait sauter son gilet explosif à quelques kilomètres du premier attentat après avoir été repéré par des passants, sans faire d'autre victime que lui-même.

"Il y a eu deux attaques suicides aujourd'hui à Damaturu. La première a eu lieu à l'extérieur de la gare routière et la seconde à Pompomari, dans la banlieue, seul le kamikaze a été tué dans cette attaque", a affirmé Toyin Gbadegesin, un porte-parole de la police de l'Etat de Yobe.

"Dans le premier attentat, six personnes ont été tuées et 42 blessées par une kamikaze. Les blessés ont été transférés à l'hôpital", a-t-il ajouté.

En l'absence de revendication, les autorités attribuent ce genre d'attentat au groupe islamiste Boko Haram qui a multiplié ce type d'attaque suicide ces dernières semaines dans le nord-est du Nigeria mais aussi au Tchad et au Cameroun voisins.

Damaturu est situé à 200 km à l'ouest de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno et ancien fief de Boko Haram, où les attentats sont également fréquents.

Cette nouvelle attaque intervient au lendemain d'une visite de 24 heures du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon qui a renouvelé sa solidarité avec le Nigeria dans sa lutte contre l'extrémisme islamiste.

Une force multinationale de 8.700 militaires (MNJTF, Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun et Bénin), doit être mise en place de manière imminente pour répondre aux souhaits du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari qui s'est engagé à annihiler Boko Haram.

Un porte-parole militaire nigérian, le colonel Rabe Abubakar, a indiqué mardi que le chef d'état-major de la défense, le général Gabriel Olonisakin, avait rencontré ses homologues de la MNJTF dans la capitale tchadienne N'Djamena afin de "finaliser les détails du déploiement de cette force".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG