Liens d'accessibilité

Nigeria : au moins 55 civils tués dans des attaques de Boko Haram


Une femme débour devant des maisons incendiées lors d'une attaque de Boko Haram au village de Michika, dans l'Etat d' Adamawa dimanache 10 mai 2015.

Une femme débour devant des maisons incendiées lors d'une attaque de Boko Haram au village de Michika, dans l'Etat d' Adamawa dimanache 10 mai 2015.

Les attaques ont été rapportées vendredi par des habitants ainsi qu’un représentant d'une milice locale d'auto-défense.

Selon eux, deux villages ont été attaqués dans le nord-est du Nigeria au cours de la semaine.

L’armée a, pour sa part, confirmé avoir repoussé des insurgés lourdement armés qui ont tenté d'attaquer Maiduguri, la plus grande ville du nord-est, mercredi soir.

Abacha Zinnari, le représentant d'une milice locale, a indiqué que les combattants de Boko Haram ont attaqué les villages de Bale et Kayamla, où ils ont tué au moins 55 personnes et brûlé plusieurs maisons (...) avant de se rendre en périphérie de Maiduguri, où ils ont été anéantis par l'armée.

"Ils ont tué 30 personnes à Kayamla et 25 autres à Bale", a-t-il précisé.

Les informations sur ces attaques ont mis plusieurs jours à émerger notamment à cause d'un couvre-feu imposé dans la région jeudi matin.

Les corps des 25 victimes de l'attaque ont été enterrés dans le village jeudi, et plusieurs blessés ont également été transportés à l'hôpital, selon Husseini Ari, un habitant de Bale, à l'AFP.

Les assaillants ont incendié environ 50 maisons et pillé les réserves de nourritures et volé le bétail.

XS
SM
MD
LG