Liens d'accessibilité

Nigeria : au moins 50 tués dans une attaque de Boko Haram à Maiduguri


Des secouristes recherchent d'éventuels survivants après l'attaque à la raquette attribuée à Boko Haram samedi 30 mai 2015 à Maduguri, Nigeria.

Des secouristes recherchent d'éventuels survivants après l'attaque à la raquette attribuée à Boko Haram samedi 30 mai 2015 à Maduguri, Nigeria.

Des témoins et des sources hospitalières ont rapporté que les victimes ont été tuées dans l’explosion d’une bombe dans un marché fréquenté de Maidugri, capitale de l’Etat de Borno.

Les islamistes sont arrivés dans le quartier de Moronti, en périphérie, mais ils n'ont pas pu pénétrer plus au cœur de la ville, à cause de profonds fossés creusés par les soldats, selon les témoignages.

Des roquettes ont été lancées en direction du quartier d'Ajilalari Cross, à trois km de là, depuis Moronti, vers 00h45 locales (23h45 GMT lundi), a rapporté Isa Mala, un habitant de ce quartier joint par téléphone. Aucun bilan n'était disponible pour l'instant.

"Nous avons quitté nos maisons de peur d'être touchés à l'intérieur. Il faisait noir, et on pouvait voir la trajectoire des lance-roquettes", a-t-il poursuivi.

L’armée est intervenue un peu plus tard.

Boko Haram a déjà mené une attaque de ce type samedi, quelques heures après la prestation de serment du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari, qui a promis de faire de la lutte contre le groupe islamiste sa priorité.

M. Buhari s'est notamment engagé à déplacer le centre de commandement des opérations militaires de contre-insurrection à Maiduguri, la capitale de l'État de Borno, région la plus touchée par les violences islamistes qui ont fait plus de 15.000 morts en six ans.

XS
SM
MD
LG