Liens d'accessibilité

Nigeria : au moins 31 tués dans un double attentat à Jos


Des éléments de la Croix-Rouge recherchent des restes des corps après un attetant à Jos, au Nigeria, mercredi 21 mai 2014

Des éléments de la Croix-Rouge recherchent des restes des corps après un attetant à Jos, au Nigeria, mercredi 21 mai 2014

Au moins 31 personnes ont été tuées dans un double attentat jeudi dans la ville de Jos, dans le centre du Nigeria alors qu’une autre attaque attribuée à des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram a fait 11 morts la veille dans une ville isolée du nord-est du Nigeria

Pam Ayuba, porte-parole de Jonah Jang, le gouverneur de l'Etat du Plateau, dont Jos est la capitale, a annoncé que 31 corps ont été découverts. Les secouristes sont sur les lieux et le bilan pourrait évoluer.

Une attaque du même genre avait tué au moins 118 personnes en mai dernier dans ce même secteur.

Cet attentat intervient alors que la police a arrêté le même jeudi une fillette de 13 ans en possession d’une ceinture à explosifs à Kano, dans le Nord du pays.

La jeune fille s'est présentée dans un dispensaire de la banlieue de Kano quelques heures après le double attentat-suicide qui a fait quatre morts, mercredi, dans un marché aux tissus de la ville.

Les femmes kamikazes, qui dissimulent des explosifs sous leur long hijab, portant parfois leurs bombes dans leur dos à la manière d'un bébé, sont de plus en plus souvent impliquées dans les attaques quotidiennes attribuées au groupe islamiste armé Boko Haram dans le nord du Nigeria.

Kano a déjà été quatre fois la cible d'attentats-suicides menés par des femmes en juillet dernier, et plusieurs femmes kamikazes ont mené d'autres attaques dans des villes du Nord ces dernières semaines, dont Maiduguri, le fief historique de Boko Haram.

C'est aussi à Kano, deuxième plus grande ville du Nigeria avec environ 10 millions d'habitants, et principale ville du Nord musulman, qu'un double attentat-suicide suivi d'une fusillade, attribués aux islamistes, avaient fait au moins 120 morts et 270 blessés à la Grande Mosquée le 29 novembre.

XS
SM
MD
LG