Liens d'accessibilité

Un convoi humanitaire de l’ONU attaqué dans une zone en proie aux violences de Boko Haram, au Nigeria


Mohammed, l'un des vigiles de la jeunesse dans le cadre du Youth Empowerment Scheme Borno, à son poste lundi marché, Maiduguri. (Fati Abubakar)

Mohammed, l'un des vigiles de la jeunesse dans le cadre du Youth Empowerment Scheme Borno, à son poste lundi marché, Maiduguri. (Fati Abubakar)

Des assaillants non identifiés ont attaqué un convoi transportant des employés des agences humanitaires de l’ONU dans le nord-est du Nigeria, région en proie aux violences du groupe jihadiste Boko Haram, indique un communiqué.

L'armée nigériane confirme également l’attaque et soutient comme l'UNICEF que plusieurs blessés ont été enregistrés.

C'est la première fois qu'un convoi humanitaire international est attaqué depuis le début de l'insurrection de Boko Haram dans cette zone.

"Le convoi était sur la route entre Bama et Maiduguri, dans l'Etat du Borno, revenant d'une mission d'assistance pour des personnes qui en ont un immense besoin", a indiqué l'UNICEF dans un communiqué.

"Des assaillants non identifiés ont attaqué le convoi qui comportait des employés de l'UNICEF, de l'UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) et de l'OIM (Organisation Internationale pour les Migrations)", précise le communiqué.

L'armée nigériane a confirmé l'incident, accusant des membres présumés de Boko Haram d'être derrière l'attaque.

"Des troupes qui escortaient les employés des organisations humanitaires ont été prises dans une embuscade perpétrée par des membres présumés de Boko Haram qui se cachent dans le village de Meleri, à quelques kilomètres de Kawuri", a indiqué le porte-parole de l'armée nigériane, Sani Usman, dans un communiqué.

Un employé de l'UNICEF et un contractuel de l'OIM ont été blessés et sont actuellement soignés dans un hôpital de la région.

L'insurrection de Boko Haram a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG