Liens d'accessibilité

Nigeria: 105 personnes arrêtées après des émeutes sanglantes dans un marché de Lagos


Photo d'archives: Des émeutes sanglantes ont eu lieu dans et autour du plus grand marché de Lagos, connu comme "Mile 12".

Photo d'archives: Des émeutes sanglantes ont eu lieu dans et autour du plus grand marché de Lagos, connu comme "Mile 12".

Au moins trois personnes sont mortes au cours de ces troubles qui ont commencé en début de semaine, quand un chauffeur de taxi-moto a renversé une femme près du marché de la ville.

Plus de cent personnes ont été arrêtées dans la capitale économique du Nigeria, Lagos, suite au décès d'au moins trois personnes lors d'émeutes sanglantes dans le plus grand marché de la ville, a indiqué la police vendredi.

"La police a arrêté 105 suspects en lien avec les troubles dans et autour du marché +Mile 12+ hier", a déclaré à l'AFP la porte-parole de la police de l'Etat de Lagos, Dolapo Badmus.

"Nous confirmons que trois personnes sont mortes dans des troubles. Les suspects seront inculpés sous peu de meurtre, incendie criminel et trouble à l'ordre public", a-t-elle ajouté. Selon les médias locaux, il y aurait entre sept et dix morts.

Les troubles ont commencé en début de semaine, quand un chauffeur d'okada (taxi-moto) a renversé une femme près du marché, où est vendue en gros une grande partie des fruits et légumes de la ville.

Selon la police, le conducteur d'okada a refusé d'emmener la femme à l'hôpital, malgré les demandes des passants. La femme serait ensuite décédée.

La situation a ensuite dégénéré: des habitants ont attaqué d'autres conducteurs d'okadas et des pillages ont eu lieu dans la zone, où des voitures et des immeubles ont été brûlés, a précisé la police.

Le conducteurs de motos et les commerçants du marché sont majoritairement des Haoussa, le groupe ethnique prédominant dans le nord du Nigeria. La zone du marché "Mile 12" est cependant principalement peuplée de Yoruba, majoritaires dans le sud-ouest du pays.

Des affrontements similaires se sont déjà produits dans ce marché. Le gouvernement de l'Etat de Lagos a déjà fermé le lieu temporairement et restreint les déplacements, et des forces armées y ont été déployées pour maintenir la paix.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec ses 170 millions d'habitants, est divisé par des oppositions ethniques et régionales, entre un Sud plus riche et majoritairement chrétien, et un Nord musulman très pauvre.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG