Liens d'accessibilité

Tentative de coup d’Etat au Niger


Mahamadou Issoufou, président du Niger, Washington, 31 mars 2015.

Mahamadou Issoufou, président du Niger, Washington, 31 mars 2015.

Le président Issoufou Mahamadou a, dans une déclaration télévisée, annoncé qu’une tentative de coup d’Etat militaire a été déjouée à Niamey.

"Les principaux auteurs de cette folle aventure ont échoué et ont pu tous être identifiés et arrêtés à l'exception d'un seul qui est en fuite. La situation est calme et sous contrôle", a-t-il déclaré.

Selon lui, "une poignée d’individus, qui ont la tête dans les années 1960, ont décidé de substituer leur propre arbitrage à celui du peuple souverain", allusion faite aux élections qui étaient en préparation pour 2016.

"L’objectif de ces individus, animés par je ne sais quelle motivation, était de renverser le pouvoir démocratiquement élu par le peuple pour assurer sa sécurité", a-t-il affirmé.

M. Mahamadou a accusé le groupe de militaires impliqués dans la tentative de putsch d’avoir envisagé "notamment d’utiliser la puissance de feu, des moyens aériens qu’ils ont bloqués délibérément depuis des semaines à Niamey."

Le chef de l’Etat nigérien a aussi révélé que les militaires concernés ont monté leur coup alors qu’il les pressait pour rejoindre d’autres troupes nigériennes à Diffa sur le front de la lutte contre Boko Haram.

"Il s’agit ni plus ni moins d’une haute trahison non seulement contre les institutions civiles de l’Etat mais aussi contre l’intuition militaire elle-même. Il s’agit d’un coup de poignard dans le dos de leurs frères affectés au front des combats", a soutenu M. Mahamadou.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG