Liens d'accessibilité

La mouvance présidentielle rejette les accusations de fraude de l'opposition au Niger


Ouhoumoudou Mahamadou, directeur de campagne du président nigérien Mahamadou Issoufou, lors d'une conférence de presse au quartier Château neuf de Niamey, le 24 février 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Ouhoumoudou Mahamadou, directeur de campagne du président nigérien Mahamadou Issoufou, lors d'une conférence de presse au quartier Château neuf de Niamey, le 24 février 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Ouhoumoudou Mahamadou, directeur de campagne du président nigérien Mahamadou Issoufou, déplore des "déclarations totalement mensongères" de l'opposition sur des fraudes à la présidentielle.

Alors que l'opposition dénonce des fraudes lors de l'élection présidentielle au Niger de dimanche dernier, et appelle à la résistance, la mouvance présidentielle a rejeté ces accusations mercredi 24 février.

Ouhoumoudou Mahamadou, directeur de campagne du président nigérien Mahamadou Issoufou, a dénoncé une déclaration "totalement mensongère" au micro de VOA Afrique, à la suite d'une conférence de presse au siège du parti ANDP- Zaman Lahiya à Niamey.

"Comment, au début de la proclamation des résultats, pouvez-vous déjà annoncer que les résultats sont faux ? Comment est-ce que dans un système électoral où vous êtes représenté à tous les échelons, vous pouvez venir au sommet contester les résultats alors que vous n'avez pas reçu la remontée des résultats de la base ?", a-t-il demandé.

"Pour amplifier le mensonge, ils (l'opposition, NDLR) font croire que des bureaux fictifs ont été créés, ce qui est extrêmement impossible car, dans chaque bureau de vote, il y a un représentant des différents candidats et partis politiques. S'il y a des bureaux fictifs, on les verra, puisque les résultats sont donnés bureau de vote par bureau de vote", a-t-il encore assuré.

"C'est vraiment malheureux que des partis politiques et des personnalités de ce rang puissent faire de telles déclarations pour ternir l'image du pays et des organisations indépendantes chargées d'organiser les élections", a-t-il déploré.

Pour le moment, les résultats de 72 communes sur 308 ont été proclamés par la Céni : le président Issoufou est en tête avec 36,2 % des suffrages, suivi par Hama Amadou avec 21,95 % des voix et par Seyni Omar avec 15,53 % des voix.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG