Liens d'accessibilité

Niger : deux gardes tués dans une attaque contre la prison de Niamey


Des hommes armés ont attaqué, aujourd’hui, la prison de Niamey, au Niger, tuant deux gardes et faisant trois blessés. Selon le ministre nigérien de la Justice et porte-parole du gouvernement, Marou Amadou, l’attaque a été menée par quatre hommes accusés de terrorisme et détenus depuis huit mois dans la prison de Niamey. Les autorités disent détenir trois des suspects. Une enquête sera ouverte pour déterminer l'origine des armes qu'ils ont utilisées, a fait savoir M. Amadou.

Selon les habitants interrogés par l’Agence Reuters, tout a commencé vers 15h, heure locale, lors que des hommes armés ont ouvert le feu sur des gardes à l’entrée de la prison. Des gendarmes ont été envoyés en renfort, et s’en est suivie une confrontation d’environ 45 minutes.

L’incident a provoqué la panique dans le quartier. Les forces de sécurité ont rapidement bloqué les rues menant à la prison, ne laissant passer que les ambulances.

L’attaque de Niamey intervient après celles du 23 mai contre le camp militaire d’Agadez et un site d’uranium d’Arlit. Ces deux attaques, qui avaient coûté la vie à 24 soldats et à un civil, avaient été revendiquées par le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest, le MUJAO, et le groupe des Signataires par le sang de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar.
XS
SM
MD
LG