Liens d'accessibilité

Niger : déjà 129 morts suite à l’épidémie de méningite


Un enfant malade dans les bras de sa mère

Un enfant malade dans les bras de sa mère

L’épidémie connait une accélération qui inquiète les autorités nigériennes et les Nations unies.

Selon le dernier bilan donné par le ministre nigérien de la Santé, Mano Aghali, au moins 1.150 cas et 129 décès ont été enregistrés du début de l'épidémie au 22 avril 2015.

M. Mano a parlé d’"une multiplication des cas" alors qu'une source onusienne a fait remarquer une "accélération manifeste de l'épidémie", selon l’AFP.

Niamey, la capitale, compte, à elle seule, 74 morts sur 608 cas notifiés, soit la moitié des décès et des cas.

La propagation rapide de l’épidémie peut s’expliquer, selon les autorités nigériennes et les humanitaires, par une multitudes de souches actives qui se relaient.

Le Niger a enfin lancé une campagne de vaccination après reçu jeudi plus 600.000 doses de vaccin. Mais le pays a besoin de 600.000 autres doses pour faire face aux besoins des zones infectées.

La méningite est récurrente au Niger, Etat sahélien aride, en raison de sa position au sein de "la ceinture de la méningite", qui s'étend du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Éthiopie à l'est, souligne l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Très contagieuse, la maladie se manifeste par une montée brutale de température, de violents maux de tête, des vomissements et une raideur du cou.

XS
SM
MD
LG