Liens d'accessibilité

Next Einstein Forum 2016 : la recherche scientifique africaine veut redorer son blason


Les présidents sénégalais Macky Sall et rwandais Paul Kagame à l'ouverture du "Next Einstein Forum" à Dakar, 8 mars 2016.

Les présidents sénégalais Macky Sall et rwandais Paul Kagame à l'ouverture du "Next Einstein Forum" à Dakar, 8 mars 2016.

Plusieurs jeunes scientifiques africains prennent part à la première rencontre mondiale du Next Einstein Forum (NEF) ouverte depuis hier à Dakar, au Sénégal et qui réunit près de 1000 personnes. Durant 3 jours, ces jeunes chercheurs auront la possibilité d’échanger avec les savants de tous les continents.

Cette réunion "contribue à encourager les chercheurs africains à persévérer, à susciter le goût de la recherche chez les plus jeunes, potentiel inépuisable pour l'avenir de l'Afrique pourvu qu'ils soient formés, sinon c'est une bombe", a souligné le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall.

Pour le président rwandais, Paul Kagamé, l'Afrique ne peut pas simplement consommer des technologies produites ailleurs. [Elle] a été dépassée par les trois dernières révolutions industrielles. La clef pour rattraper ce retard, c’est la science et l'innovation.

L'objectif du forum est de promouvoir les jeunes chercheurs africains, a déclaré à VOA Afrique, M. Arun Sharma, le directeur général du NEF.

Le NEF devrait être l’occasion pour l’Afrique de renouer avec l’innovation scientifique et éviter la fuite des cerveaux qui, d’après le responsable du NEF, Thierry Zomahoun, fait qu’ "il y a plus d'ingénieurs africains aux Etats-Unis qu'en Afrique" en raison notamment de mauvaises conditions de travail des chercheurs sur le continent.

XS
SM
MD
LG