Liens d'accessibilité

Guinée : le médiateur, mode d’emploi


La dernière présidentielle guinéenne avait donné lieu à de violents affrontements inter-communautaires

La dernière présidentielle guinéenne avait donné lieu à de violents affrontements inter-communautaires

le général Faciet Touré a reconnu que « Tout processus de démocratisation et de développement socio-économique repose fondamentalement sur le renforcement de l’unité nationale, gage certain du progrès véritable ».

Le Médiateur de la République guinéenne, le général Facinet Touré, a pris fonction lundi. Il considère sa mission comme étant celle d’un recours pour l’administré et d’un conseil pour l’administration. Le général Touré a, tour à tour, survécu à la période coloniale, à celle de la révolution sous Sékou Touré, sans oublier cellles du Comité militaire de redressement national du général Lansana Conté et du Conseil national pour la démocratie et le développement de Moussa Dadis Camara.

Dans une interview accordée, mardi ,à Nathalie Barge du service francophone de la Voix de l’Amérique, le général Faciet Touré a reconnu que « Tout processus de démocratisation et de développement socio-économique repose fondamentalement sur le renforcement de l’unité nationale, gage certain du progrès véritable ».

Le général Facinet Touré estime que la réconciliation nationale est un passage obligé pour l’émergence de la Guinée. A l’heure de la réconciliation nationale, certains Guinéens restent cependant sceptiques sur le choix du président Alpha Condé, surtout à cause de certains propos de Monsieur Touré dont le caractère a été jugé raciste; propos pour lesquels il s’est excusé publiquement : « C’était, dit-il, une simple boutade que certains ont pris au sérieux, compte tenu de la manière dont les élections se sont passées, nombreux sont ceux qui ne me pardonnent pas de n’avoir pas été de leur camp. » Il ajoute qu’il est de mère peulhe et qu’il n’a rien contre les Peulhs, à priori.

XS
SM
MD
LG