Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : mission UA-CEDEAO « de la dernière chance »


Le président Laurent Gbagbo et l'ancien chef de la diplomatie française, Roalnd Dumas, à Abidjan le 30 décembre

Le président Laurent Gbagbo et l'ancien chef de la diplomatie française, Roalnd Dumas, à Abidjan le 30 décembre

Les quatre émissaires de l'Union africaine et de la CEDEAO ont entamé des pourparlers avec les dirigeants ivoiriens, pour une issue pacifique à la crise post-électorale ivoirienne, en commençant par le président sortant Laurent Gbagbo

La mission africaine de médiation est arrivée à Abidjan où elle va tenter de trouver une solution à la crise ivoirienne. Les Présidents Béninois Thomas Yayi Boni, Cap-Verdien Pedro Pires et Sierra Lénonais Ernest Koroma, accompagnés du Premier Ministre Kenyan Raila Odinga se sont entretenus avec le président sortant Laurent Gbagbo. Sans donner plus de details Raila Odinga a qualifié d’utile cette rencontre.

Le programme de leur séjour prévoit également des entretiens séparés avec son rival Alassane Ouattara, dont l’élection a été reconnue par par une bonne partie de la communauté internationale.

L’organisation ouest-africaine menace de « recourir à la force légitime » contre Laurent Gbagbo. Le Premier ministre Odinga avait, de son côté, appelé l’Union africaine à se tenir prête à faire de même.

De leur côté, les Nations unies ont annoncé, dimanche, qu’une enquête est en cours sur les allégations de violation massive des droits humains en rapport avec la crise postélectorale en Côte d’Ivoire.

L'ambassadeur désigné à l'ONU par Alassane Ouattara, Youssouf Bamba, en compagnie du secrétaire général Ban Ki-moon au siège de l'ONU, à New York le 29 décembre 2010

L'ambassadeur désigné à l'ONU par Alassane Ouattara, Youssouf Bamba, en compagnie du secrétaire général Ban Ki-moon au siège de l'ONU, à New York le 29 décembre 2010

Les partisans d’Alassane Ouattara disent qu’ils sont traqués et tués ou enlevés au milieu de la nuit par les forces pro-Gbagbo. L’ONU a confirmé que plus 170 personnes ont été tuées au cours des deux dernières semaines. Elle a fait part de ses préoccupations du fait que les domiciles des adversaires de Gbagbo à Abidjan soient marqués de manière à identifier l’ethnie des occupants ; ce qui fait craindre des violences ethniques dans le pays.

Les responsables onusiens disent avoir tenté, à diverses reprises, de se rendre sur des sites où deux fosses communes ont été signalées, mais qu'ils en ont été empêchés par des partisans armés de Laurent Gbagbo. Le gouvernement de ce dernier a démenti l’existence de telles fosses.

Les troupes loyales à Gbagbo assiègent le Golf Hotel d’Abidjan où Alassane Ouattara et les membres de son gouvernement sont confinés depuis des semaines. Dimanche, le ministre de la Jeunesse de Gbagbo, Blé Goudé, leader des Jeunes Patriotes, est revenu sur sa menace de libérer « à mains nues » lcet hôtel. Il a déclaré à télévision ivoirienne qu’il entendait donner une chance aux efforts diplomatiques.

Selon Martin Nesirky, porte-parole onusien, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est entretenu, samedi, avec Alassane Ouattara et a réitéré « le soutien indéfectible » de la communauté internationale aux résultats du second tour de la présidentielle ivoirienne.

XS
SM
MD
LG