Liens d'accessibilité

Neuf Italiens tués et un autre porté disparu au Bangladesh


Le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, 25 mai 2016. (AP Photo/Pavel Golovkin)

Le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, 25 mai 2016. (AP Photo/Pavel Golovkin)

Quatre hommes et cinq femmes, ont été tués dans l'attaque contre un restaurant à Dacca, et un autre est porté disparu, a annoncé samedi à la presse le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni.

Le ministère a diffusé une liste nominative des neuf victimes, précisant que les familles avaient été prévenues.

La personne portée disparue se trouvait dans le restaurant au moment de l'attaque mais n'a pas été identifiée parmi les 20 victimes, a expliqué M. Gentiloni.

Selon la presse, une femme de 33 ans installée au Bangladesh depuis environ 18 mois pour le travail, une femme de 52 ans cadre dans une entreprise de textile, ou encore un entrepreneur indépendant de 47 ans père de jumelles de 3 ans figurent parmi les victimes.

"Nous sommes comme une famille qui a subi une perte douloureuse mais qui n'a pas la moindre intention de donner raison à qui pense que la destruction de nos valeurs est un objectif auquel consacrer sa propre existence. Nous sommes plus forts", avait déclaré à la mi-journée le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi.

Le pape François a condamné "des actes barbares qui sont des offenses contre Dieu et contre l'humanité", dans un télégramme de condoléances envoyé au Bangladesh.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des preneurs d'otages ont tué 20 étrangers, la plupart à l'arme blanche avant que les forces de sécurité ne mettent fin à cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG