Liens d'accessibilité

Nettoyage de la rivière Los Angeles en Californie


La rivière Los Angeles ( AP )

La rivière Los Angeles ( AP )

La sècheresse persistante a fait réfléchir beaucoup de gens, fait valoir un volontaire. Il s’agit de faire tout son possible pour préserver l’eau – et surtout l’apprécier.

Fin du nettoyage annuel de la rivière Los Angeles, auquel participent, comme chaque année, des milliers de volontaires, la protection de l’environnement impliquant, aux Etats-Unis, non seulement les gouvernants, mais les gouvernés. Cette année, les participants se sont dits d’autant plus conscients de l’importance du cours d’eau que la Californie est en proie à une grave sècheresse.

Les volontaires ont enlevé des tonnes de débris de la rivière Los Angeles, que la ville du même nom cherche à réhabiliter. Aujourd’hui, le filet d’eau est encaissé entre deux rives de béton dans certains quartiers, mais coule librement à travers d’autres zones.

La rivière figure dans nombre de films tournés par Hollywood, dont ''Grease'', un musical diffusé en 1978. En dépit de la sècheresse qui sévit en Californie depuis plusieurs années, elle coule encore, même si elle évacue surtout des eaux usées traitées, ou de très rares averses. On y trouve surtout des ordures – beaucoup d’ordures, affirme Mike Conkle, un volontaire. « Des boulons, du verre, des piles… Pratiquement tout ce que vous pouvez vous imaginez a été jeté à un moment ou un autre, dans la rivière », constate-t-il.

Pour Bridgette Bowes, qui fait du volontariat aux studios Disney, proches de la rivière, il ne fait aucun doute que c’est aux habitants de Los Angeles de préserver leur environement. « Je pense que c’est une grande opportunité, non seulement pour l'environnement … mais il s’agit également de votre quartier. On doit avoir envie de prendre soin de son propre quartier » dit-elle.

Près des volontaires : un diorama mobile, qui leur permet d’en apprendre davantage sur l’histoire de la rivière Los Angeles, et les efforts pour réhabiliter son cours, ce qui ne peut que renforcer l’écosystème local. « Cela joue un rôle clé dans l’approvisionnement en eau, du moins au plan local », déclare Stephen Mejia-Carranza de l’ONG ''Les amis de la rivière Los Angeles''.

Les mentalités ont beaucoup évolué depuis 1986, lorsque l’ONG a vu le jour, renchérit son fondateur, Lewis MacAdams. « Les gens sont de plus en plus curieux au sujet de la rivière, et s’y intéressent davantage, la considérant de plus en plus comme un site de détente, ou l’on peut apprendre », note-t-il.

Par ailleurs, la sècheresse persistante a fait réfléchir beaucoup de gens, ajoute Mike Gibson, un autre volontaire. Il s’agit de faire tout son possible pour préserver l’eau – et surtout l’apprécier, dit-il.

XS
SM
MD
LG