Liens d'accessibilité

Nette hausse des mises en chantier en décembre aux Etats-Unis


(Reuters)

(Reuters)

Le nombre des mises en chantier de logements a augmenté plus que prévu en décembre aux Etats-Unis, porté par le boom des logements individuels.

WASHINGTON/NEW YORK (Reuters) - Les principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* MISES EN CHANTIER: MIEUX QUE PRÉVU EN DÉCEMBRE

21 janvier - Le nombre des mises en chantier de logements a augmenté plus que prévu en décembre aux Etats-Unis, porté par le boom des logements individuels qui ont atteint leur niveau le plus élevé en six ans et demi, montrent les chiffres publiés mercredi par le département du Commerce.

Les mises en chantier ont progressé de 4,4% à 1,09 million d'unités en données annualisées et corrigées des variations saisonnières (CVS) après 1,04 million (chiffre révisé) en novembre.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 1,04 million après celui de 1,03 million annoncé initialement pour novembre.

Sur l'ensemble de l'année, la hausse est de 8,8% à 1,01 million d'unités, le niveau le plus élevé depuis 2007.

Pour les seuls logements individuels, le segment le plus important du marché, la hausse a été de 7,2% à 728.000 unités en rythme annuel, le niveau le plus élevé depuis mars 2008.

Les permis de construire ont parallèlement diminué de 1,9% à 1,03 million d'unités en rythme annuel. Le chiffre des délivrances de permis de construire reste toutefois supérieur à un million depuis juillet.

Les permis de construire pour les logements individuels ont bondi de 4,5%, soit un pic depuis janvier 2008, tandis que celui des immeubles de rapport a chuté de 11,8%.

Tableau de la statistique

* RECUL DE L'INDICE NAHB DU SENTIMENT DES PROMOTEURS

20 janvier - Le sentiment des promoteurs immobiliers s'est légèrement dégradé en janvier, mais le marché demeure plus solide que dans les premiers mois de 2014, montre l'enquête mensuelle de la fédération professionnelle NAHB publiée lundi.

L'indice NAHB/Wells Fargo est tombé à 57 contre 58 en décembre (chiffre révisé) alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 58.

Un indice supérieur à 50 signifie qu'une majorité de constructeurs juge les conditions de marché favorables.

"Après sept mois au-dessus du seuil de 50, le sentiment des promoteurs immobiliers reflète l'amélioration progressive intervenue dans de nombreux marchés à travers le pays", souligne Kevin Kelly, président de la NAHB.

La composante des ventes de maisons individuelles est restée stable à 62. L'indicateur des prévisions de ventes de maisons individuelles pour les six prochains mois est tombé à 60 contre 64, tandis que l'indice des acheteurs potentiels est passé de 46 à 44.

* BAISSE SURPRISE DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN NOVEMBRE

2 janvier - Les dépenses de construction ont reculé de manière inattendue en novembre, aussi bien dans le public que dans le privé, hormis pour les projets résidentiels.

Ce recul, le premier depuis juin, est de 0,3%, au montant annualisé de 975 milliards de dollars, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce.

Les dépenses de construction du mois d'octobre ont en revanche été révisées en hausse, à +1,2% contre une estimation initiale de +1,1%.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 0,3% en novembre.

Si les dépenses dans les secteurs public et privé se sont globalement contractées en novembre, celles liées à des projets résidentiels ont en revanche progressé de 0,9%

XS
SM
MD
LG