Liens d'accessibilité

Négociations israélo-palestiniennes : Kerry exhorte les parties à des « compromis raisonnables »


John Kerry s'est beaucoup démené pour faciliter les pourparlers de Washington

John Kerry s'est beaucoup démené pour faciliter les pourparlers de Washington

Les délégations israéliennes et palestiniennes ont diné ensembles lundi soir, avant d’entamer leurs premiers pourparlers de paix directs en trois ans.

Le Secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a exhorté les deux parties à faire des « compromis raisonnables ». Cela fait des semaines, voire des mois, qu’il fait la navette entre les responsables israéliens et palestiniens au Proche Orient pour les ramener à la table des négociations.

Il a qualifié les enjeux de difficiles, compliqués, émotionnels et symboliques. Mais il faut essayer, a-t-il souligné, l’alternative étant pire. Le Ministre israélien de la Justice, Tzipi Livni, va négocier pour l’état hébreu, et son interlocuteur sera le négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat.

« Je tiens à reconnaître les contributions importantes des principaux négociateurs des deux côtés, en particulier le ministre Tzipi Livni et Saeb Erekat, qui tous deux ont vraiment fait front et ont tenu bon, face aux critiques très dures des leurs, et dont l'engagement inébranlable a rendu possible le lancement de ces négociations. Je suis impatient de commencer à travailler avec eux », a déclaré le secrétaire d’Etat américain.

Les discussions préliminaires entamées lundi soir dureront deux jours, et selon M. Kerry, il est important d’observer le secret. Selon la porte-parole du département d’Etat, Jen Psaki, Israël et les Palestiniens ont convenu de tenir des négociations directes pendant au moins neuf mois. Mais il ne s’agit pas d’une date butoir, a-t-elle dit, et cela ne signifie pas que les pourparlers s'arrêteront automatiquement après cette période.
XS
SM
MD
LG