Liens d'accessibilité

NBA : une prolongation pour Golden State, un record pour San Antonio


Golden State a arraché sa 68e victoire de la saison en prolongation à Salt Lake City face à Utah (103-96) mercredi, tandis que son grand rival San Antonio s'est offert un record NBA avec son 38e succès consécutif à domicile.

Steve Kerr préfère en plaisanter, mais la débauche d'énergie de son équipe en cette fin de saison régulière pourrait lui coûter cher lors des play-offs qui débutent mi-avril: "Notre équipe est jeune, ils aiment jouer, ils aiment se battre jusqu'au bout", a assuré, tout sourire, l'entraîneur de Golden State.

Les Warriors, jamais vraiment dans le rythme, ont arraché la prolongation grâce à un tir primé de Klay Thompson à quinze secondes de la sirène.

En prolongation, ils ont trouvé un second souffle et pris le dessus sur le Jazz pour se rapprocher toujours plus du record des Chicago Bulls qui, en 1995-96, ont réalisé la meilleure saison régulière de l'histoire (72 v-10 d).

Il leur faut gagner cinq de leurs sept derniers matchs (5 à domicile, 2 à l'extérieur) pour effacer les Bulls de Michael Jordan, avec notamment deux duels contre les San Antonio Spurs au programme.

Kerr ne croit pas au record

"J'ai souvent dit par le passé que ce record ne serait pas battu et je le pense encore", a prévenu Kerr, qui était joueur des Bulls en 1995-96.

Utah, malgré les 11 points et 18 rebonds du Français Rudy Gobert, a de son côté réalisé une mauvaise opération en vue d'une éventuelle qualification pour les play-offs dans la conférence Ouest.

Le Jazz a vu revenir Dallas, vainqueur des Knicks (91-89), à sa hauteur avec un bilan de 37 victoires et 38 défaites, comme Houston du reste.

Comme son grand rival Golden State, San Antonio réalise une saison 2015-16 exceptionnelle: les Spurs, vainqueurs de La Nouvelle-Orléans 100 à 92, ont signé leur 38e victoire de suite à domicile cette saison, du jamais-vu en NBA.

Les Spurs ont donc amélioré un autre record des Chicago Bulls de Michael Jordan qui, en 1995-96, avaient remporté 37 matchs de suite dans leur salle, avant d'y concéder leur première défaite de la saison.

La franchise texane, 2e de la conférence Ouest derrière le champion en titre Golden State, a égalé un autre record avec cette 63e victoire, celui de la meilleure saison régulière de son histoire.

Les Lakers gagnent

Alors qu'il leur reste encore sept matchs de saison régulière à disputer, les Spurs 2015-16 affichent déjà le même bilan que leurs devanciers de 2005-06 qui avaient remporté 63 victoires et concédé 19 défaites.

L'emblématique "Big Three" portait déjà en 2005-06 le maillot des Spurs: laissés au repos lors des deux précédents matchs de leur équipe, Tim Duncan (8 pts, 9 rbds), Tony Parker (4 pts, 6 passes) et surtout Manu Ginobili (20 pts) ont fait un retour remarqué contre les Pélicans. Kawhi Leonard, de retour lui-aussi après avoir reçu un coup à une cuisse, a marqué 16 points et capté six rebonds.

Toronto a atteint pour la première fois dans son histoire le chiffre symbolique des 50 victoires en saison régulière. Les Raptors ont battu les Atlanta Hawks 105 à 97 grâce aux 26 points de DeMar DeRozan et aux 19 de Jonas Valanciunas.

Enfin, les Lakers ont conclu la journée sur une victoire de prestige face à Miami (102-100 a.p.), seulement la 16e de la saison, grâce aux 26 points de Jordan Clarkson et aux 16 de D'Angelo Russell.

Cette victoire, obtenue avec une contribution réduite de Kobe Bryant, souffrant d'une épaule (2 pts en 9 minutes), a une saveur particulière: elle survient deux jours après une déroute sur le parquet d'Utah (123-75) et alors que le vestiaire est au bord de l'implosion suite à une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, D'Angelo Russell s'entretient avec son coéquipier Nick Young. Ce dernier, fiancé à la rappeuse australienne Iggy Azalea, ne semble pas s'apercevoir qu'il est filmé et explique avoir eu des aventures avec plusieurs jeunes femmes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG