Liens d'accessibilité

NBA - Oklahoma City bat San Antonio et se qualifie pour la finale de la conférence


Thunder ont battu les Spurs pour se qualifier pour la finale de la Conférence Ouest de Basketball

Thunder ont battu les Spurs pour se qualifier pour la finale de la Conférence Ouest de Basketball

Pour sa quatrième finale de conférence Ouest en six ans, le Thunder va maintenant avoir fort à faire face au champion NBA en titre et grand favori Golden State à partir de lundi à Oakland.

Oklahoma City n'a pas laissé passer sa chance et a réussi la sensation des play-offs 2016: le Thunder a surclassé les San Antonio Spurs 113 à 99 jeudi et défiera Golden State en finale de conférence Ouest.

Même Tim Duncan, dans sa longue carrière NBA, n'avait jamais vu cela: après seulement deux périodes, ses Spurs étaient menés de 24 points (55-31) et avaient déjà perdu tout espoir d'arracher un 7e et dernier match, dans leur salle.

"On s'est mis nous-mêmes dans un trou en ratant trop de shoots, on a tenté d'en sortir après la pause, mais c'était trop peu et trop tard", a résumé Duncan.

"The Big Fundamental", qui a peut-être disputé à 40 ans le dernier match de sa longue carrière, n'a pas démérité avec ses 19 points, soit deux de plus que lors de ses cinq précédents matches.

Mais San Antonio, dominé encore aux rebonds (50 pour OKC contre 40 pour les Spurs) et surclassé physiquement, n'a pas fait le poids face à OKC: la franchise texane a pourtant bien débuté la rencontre et pris six points d'avance, mais le Thunder a fini la première période sur un cinglant 12-0 sur le score de 25 à 19.

- Baroud d'honneur -

Dans la deuxième période, Oklahoma City a définitivement assommé la deuxième meilleure équipe de la saison régulière grâce aux paniers de Russell Westbrook (27 pts) et Kevin Durant (38 pts) et aux rebonds de Steven Adams (11 rbds) et de Serge Ibaka (10 rbds).

"Ils ont été très agressifs et ils nous ont mis KO, mais on a eu nos chances qu'on n'a pas su concrétiser", a regretté Kawhi Leonard, limité à 22 points et neuf rebonds et en retrait par rapport à son rendement de la saison régulière, tout comme LaMarcus Aldridge (18 pts, 14 rbds).

Les Spurs ont réussi un beau baroud d'honneur dans la dernière période en revenant à onze points, mais n'ont pas réussi ce qui aurait été l'un des retournements de situation les plus retentissants de l'histoire.

Il s'agit d'une nouvelle désillusion pour les Spurs qui avaient été éliminés au 1er tour des play-offs 2015 par les Clippers et qui espéraient beaucoup après avoir bouclé la saison régulière avec un bilan impressionnant de 67 victoires et 15 défaites, le meilleur de leur histoire.

- Duncan "doit réfléchir" -

Les Spurs avaient pourtant débuté idéalement cette finale de conférence en survolant le match N.1 124 à 92, mais OKC ne s'est pas découragé: ils ont répliqué avec une victoire à l'AT&T Center (98-97), puis récidivé dans le match N.5 (95-91) alors que San Antonio n'avait concédé qu'une seule défaite durant toute la saison régulière devant son public. Oklahoma City a gagné quatre des cinq derniers matches.

Pour sa quatrième finale de conférence Ouest en six ans, le Thunder va maintenant avoir fort à faire face au champion NBA en titre et grand favori Golden State à partir de lundi à Oakland.

"C'est une grande équipe, cela va être un sacré défi, mais on va avoir quelques jours pour préparer ce duel, mais pour le moment, il faut savourer cette victoire", a reconnu Billy Donovan, l'entraîneur en poste depuis moins d'un an.

Le défi est de taille: en trois confrontations cette saison avec les Warriors, OKC a concédé trois défaites, mais ne fait aucun complexe: "On est impatient d'en découdre, peu d'équipes se retrouvent dans cette situation", a insisté Durant.

Pendant ce temps, San Antonio doit penser à l'avenir et à celui de Duncan, son emblématique ailier fort qui entretient le mystère sur son avenir: "Je vais y penser une fois que je serai sorti d'ici et réfléchir à ma vie", a simplement indiqué le quintuple champion NBA.


Avec AFP

XS
SM
MD
LG