Liens d'accessibilité

NBA : Golden State prend son temps

  • VOA Afrique

Draymond Green et Steph Curry, Golden State Warriors, Oakland, Californie, le 5 juin 2016.

Golden State a laissé passer l'orage déclenché par C.J. McCollum et Damian Lillard, avant de mettre KO Portland et de remporter 121 à 109 son premier match des play-offs 2017 dimanche.

Si les Trail Blazers ont décroché le dernier billet pour les play-offs à l'Ouest, ils n'ont pas l'intention de faire de la figuration. Et ils ont bousculé les Warriors, meilleure équipe de la saison régulière et grands favoris pour le titre 2017.

Survoltés, McCollum et Lillard ont fait douter Stephen Curry et ses coéquipiers, en particulier lors des deux premières périodes où ils ont à eux deux inscrit 48 points.

Golden State, réputé pour son attaque, la meilleure de NBA, a trouvé son salut en défense.

Durant le 4e quart-temps, les Warriors ont asphyxié McCollum (41 pts, record personnel en play-offs, dont 27 avant la pause) et Lillard (34 pts), il est vrai bien seuls.

Portland a ensuite perdu pied face à Curry (29 pts) et Kevin Durant (32 pts), mais celui qui a fait la différence, comme souvent lorsqu'il s'agit de hausser le ton et de montrer ses muscles, s'appelle Draymond Green, avec 19 points, 12 rebonds, neuf passes décisives, cinq contres et trois interceptions.

Westbrook dominé

"Draymond a été fantastique, je ne suis pas sûr qu'il y ait d'autres joueurs en NBA capables de faire ce qu'il a fait", a estimé Steve Kerr.

"C'était un match parfait pour lancer les play-offs, on sait à quoi s'attendre", a assuré l'entraîneur de Golden State.

Les champions 2015 et vice-champions 2016 mènent une victoire à zéro et peuvent doubler la mise mercredi, toujours à domicile.

Comme largement anticipé, Houston de son côté a écrasé Oklahoma City 118 à 87 et Russell Westbrook, qui a réalisé une saison régulière époustouflante avec notamment son record de "triple doubles", n'a rien pu y faire.

Le meneur d'OKC (22 pts, 6 sur 23 aux tirs) a même perdu son duel avec James Harden (37 pts), le seul à pouvoir le priver du trophée de meilleur joueur de la saison. Son équipe a été distancée dès le 3e quart-temps, sous l'impulsion de Harden et de Patrick Beverley (21 pts en 26 minutes).

"C'est une belle victoire, mais ce n'est qu'une victoire, on repart de zéro pour le match N.2 mercredi", a insisté Harden.

Les larmes de Thomas

La surprise de la journée est venue de Boston, où Chicago, qui a arraché son billet pour les play-offs lors de la dernière soirée de la saison régulière, a fait tomber les Celtics (106-102).

Les Bulls ont fait la différence dans le "money time" grâce à Jimmy Butler qui a marqué 20 de ses 30 points dans la dernière période.

"On savait ce qu'on avait à faire et on l'a très bien fait, ce qui n'a pas toujours été le cas cette saison, c'est le moment parfait pour hausser notre niveau", s'est félicité Butler.

Ce match a été marqué par les larmes à l'échauffement d'Isaiah Thomas: le joueur-vedette des Celtics tenait sa place au lendemain de l'accident de voiture qui a coûté la vie à sa soeur Chyna, 22 ans.

Thomas a fini meilleur marqueur de la rencontre (33 pts) et a impressionné ses coéquipiers et son entraîneur qui lui avait laissé le choix de ne pas jouer.

"Il est incroyable, c'est un joueur fantastique, une personne merveilleuse", a admiré Brad Stevens.

Enfin, Washington a dominé Atlanta 114 à 107 avec 32 points de John Wall.

Les résultats des matches du 1er tour des play-offs NBA, disputés dimanche:

CONFERENCE EST

. A Boston,

Chicago bat Boston 106 à 102

Chicago mène une victoire à zéro

. A Washington,

Washington bat Atlanta 114 à 107

Washington mène une victoire à zéro

CONFERENCE OUEST

. A Oakland,

Golden State bat Portland 121 à 109

Golden State mène une victoire à zéro

. A Houston,

Houston bat Oklahoma City 118 à 87

Houston mène une victoire à zéro

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG