Liens d'accessibilité

NBA : Ginobili sauve San Antonio, inquiet pour Leonard

  • VOA Afrique

Manu Ginobili.

San Antonio a arraché une troisième victoire face à Houston (110-107 après prolongation) lors du 2e tour des play-offs NBA grâce à son vétéran argentin Manu Ginobili, devenu providentiel après la sortie sur blessure de Kawhi Leonard.

L'espace d'une soirée, il est redevenu "Manufico" ou "El Manu", l'un des meilleurs arrières de l'histoire.

A 39 ans, alors qu'il dispute probablement sa dernière saison NBA et qu'il enchaîne les prestations ternes, Ginobili a joué un bien mauvais tour à James Harden et à ses Rockets.

Dans un match indécis jusqu'au bout où aucune équipe n'a réussi à avoir plus de six points d'avance, il a d'abord envoyé les Spurs en prolongation avec un panier à 34 secondes de la fin du temps réglementaire.

A la dernière seconde de la prolongation, alors que Harden tentait un panier à trois points, il a ensuite réussi un contre capital qui a permis à son équipe de repasser en tête dans cette série (3-2).

"Je n'ai pas le sentiment d'avoir fait un gros match, c'est clair qu'il était meilleur que mes précédents matches, on va dire que j'ai contribué à la victoire", a souri Ginobili.

"Il nous a offert l'une de ces prestations dignes de ses plus belles années, il a été énorme", a insisté Gregg Popovich, l'entraîneur des Spurs avare en compliments.

Lorsque Ginobili a vu que Leonard, meilleur marqueur de l'équipe (22 pts), boîtait et ne pouvait plus tenir sa place en fin de match, la victoire lui a semblé inaccessible, d'autant que les Spurs sont déjà privés de leur emblématique meneur Tony Parker, absent jusqu'à la saison prochaine.

Harden agacé

"Sans Kawhi, sans Tony, deux joueurs toujours décisifs dans des matches aussi indécis, je me suis dit que cela allait être difficile, mais on a bien joué le coup et bien négocié la fin de match", s'est félicité le quadruple champion NBA.

Ginobili (12 pts, 7 rbds) n'a pas été le seul remplaçant à prendre ses responsabilité: Patty Mills (20 pts), Danny Green (16 pts) ou encore Jonathon Simmons (12 pts) ont eux aussi été décisifs.

Reste à savoir si Leonard, touché à la cheville gauche durant la 3e période, sera disponible pour le match N.6 jeudi à Houston.

"Je ne veux même pas penser à son éventuelle absence. Il fait tout dans cette équipe, il marque, il prend des rebonds, il défend, il fait des tonnes de trucs, mais s'il n'est pas là, cela sera très dur pour nous", a admis Ginobili.

"Le connaissant, pour qu'il ne joue pas une fin de match, c'est que c'est sérieux, il va falloir attendre 24 heures sans doute pour savoir ce qu'il en est vraiment", a-t-il ajouté.

Malgré ses 33 points, 10 rebonds et 10 passes décisives, Harden, lui, ne cachait pas son agacement: "On a laissé passer notre chance, avec de mauvaises décisions en fin de match, on avait clairement une belle opportunité de repartir d'ici avec la victoire", a regretté "The Beard".

Les Rockets n'ont plus le droit à l'erreur.

Pendant ce temps-là, l'ogre Golden State, déjà qualifié pour la finale de conférence après sa victoire expéditive (4-0) face à Utah, se repose et attend tranquillement son prochain adversaire.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG