Liens d'accessibilité

Navi Pillay implique al-Assad dans des crimes contre l’humanité


Navi Pillay affirme que des éléments de preuve recueillis par les inspecteurs onusiens sont accablants pour le président syrien

Navi Pillay affirme que des éléments de preuve recueillis par les inspecteurs onusiens sont accablants pour le président syrien

Selon la Haut-Commissaire aux droits de l'Homme des Nations Unies (ONU), Navi Pillay, le président syrien aurait une responsabilité dans des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

Mme Pillay a déclaré lundi à Genève que des éléments de preuve recueillis par les enquêteurs de l'ONU impliquent Bachar al-Assad et des membres de son entourage dans de tels crimes.

Toujours selon elle, l'ampleur et la brutalité des exactions perpétrées par les deux parties au conflit syrien défie presque l'entendement, et ces abus ont été bien documentés par un groupe d’enquêteurs onusiens..

« Ils ont produit de nombreuses preuves, ils ont trouvé des faits. Sur cette base, dans leur rapport, ils ont présenté leur point de vue que les faits mentionnés à la Commission sont des crimes très graves, des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité. Ils ont évoqué le fait que les preuves indiquent que la responsabilité repose au plus haut niveau du gouvernement, y compris le chef de l'Etat », a souligné Mme Pillay.

L'équipe d'enquêteurs de l'ONU est composée de quatre membres, qui ont enquêté sur les violations des droits humains dès le début du conflit, peu après que les combats eurent éclaté. Cette équipe a déjà, dans le passé, accusé à la fois le gouvernement syrien et les rebelles de crimes de guerre.

Pour la première fois cependant, ils ont élaboré une longue liste confidentielle de suspects, dont M. Assad .

La liste restera sous scellés, a dit Mme Pillay, jusqu'à ce que des responsables internationaux ou nationaux la réclament pour mener une « enquête crédible », qui pourrait éventuellement permettre d’engager des poursuites.

Comme les enquêteurs n’avaient pas accès à la Syrie, ils ont dû se baser pour rédiger leur rapport sur plus de 2.000 interviews, qui ont été réalisées au téléphone ou par Skype à travers le Proche-Orient.
XS
SM
MD
LG