Liens d'accessibilité

Fin à Chicago du sommet de l’OTAN


Le président Barack Obama a planché avec ses pairs sur la situation en Afghanistan.

Le président Barack Obama a planché avec ses pairs sur la situation en Afghanistan.

L’Afghanistan était au centre des discussions.

Le communiqué final publié lundi parle de transfert « irréversible » de la responsabilité du maintien de l'ordre aux forces afghanes et précise que l'OTAN ne fera plus que former et conseiller celles-ci en 2014.

Après deux jours de pourparlers, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance ont convenu de transférer aux forces afghanes la responsabilité des opérations de combat à la mi-2013. Même si l'OTAN maintiendra une présence significative en Afghanistan au-delà de 2014, il n'y aura pas de mission de combat, souligne le document.

A Chicago, le président américain (à dr.) s'est entretenu avec son homologue afghan, Hamid Karzai.

A Chicago, le président américain (à dr.) s'est entretenu avec son homologue afghan, Hamid Karzai.



Le communiqué final appelle la communauté internationale à soutenir les forces de sécurité afghanes sur le long terme, mais précise que tout financement sera guidé par des principes tels que la transparence et la lutte contre la corruption.

Un soutien qui, comme l'a dit le président américain, permettra de préserver « les progrès durement acquis ». Barack Obama a également promis que la communauté internationale n’abandonnera pas l'Afghanistan pendant que le pays prendra en charge sa propre sécurité. « Nous serons aux côtés des Afghans », a-t-il dit.

Pour le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, les Afghans ont déjà pris en main les opérations de sécurité dans la moitié du pays et ils sont en voie d'atteindre les objectifs fixés pour l'année prochaine.

Quant au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, il a déclaré : « nous continuerons d'appuyer le gouvernement afghan au mieux de nos capacités ».

La foule des manifestants, dimanche à Chicago.

La foule des manifestants, dimanche à Chicago.



A noter que le dernier jour du sommet de l'OTAN a également été marqué par de nouvelles manifestations, après les échauffourées entre manifestants et policiers anti-émeute dimanche. Selon un journaliste de la VOA sur place, environ 120 militants pacifistes et anticapitalistes étaient rassemblés lundi devant l'immeuble de Boeing à Chicago, où se trouvaient les participants au sommet de l'OTAN. Un nombre plus petit que celui de dimanche : au moins 45 manifestants avaient été arrêtés alors qu’ils étaient des milliers à protester, notamment contre la guerre en Afghanistan et les inégalités économiques.

XS
SM
MD
LG