Liens d'accessibilité

Libye : l’OTAN prolonge ses opérations militaires


L'OTAN poursuit ses raids aériens contre le régime de Kadhafi

L'OTAN poursuit ses raids aériens contre le régime de Kadhafi

Lors du sommet G8, en France, la semaine dernière déjà, la pression s’était intensifiée lorsque la Russie s’était jointe aux autres puissances mondiales pour demander le départ du leader libyen.

L’OTAN et ses partenaires sont convenus de prolonger leur campagne militaire de en Libye de 90 jours avec l’objectif de protéger les civils des forces pro-gouvernementales.
La décision de l’Alliance et de ses pays partenaires envoie un message clair au régime de Kadhafi, a dit le secretaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen.
« Nous sommes déterminés à poursuivre nos opérations pour protéger le peuple libyen. Nous appuierons nos efforts pour remplir le mandat des Nations Unies. Nous maintiendrons la pression jusqu’au bout », a-t-il déclaré.

Lors du sommet G8, en France, la semaine dernière déjà, cette pression s’était intensifiée lorsque la Russie s’était jointe aux autres puissances mondiales pour demander le départ du leader libyen.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini ( à gauche) signant un mémorendum d'entente avec le chef de la diplomatie des rebelles libyens, Ali al-Essawi , à Benghazi

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini ( à gauche) signant un mémorendum d'entente avec le chef de la diplomatie des rebelles libyens, Ali al-Essawi , à Benghazi

Pour le président Barack Obama, l’objectif de la campagne militaire de l’OTAN est clair. « Nous sommes convenus que nous avons fait des progrès dans notre campagne libyenne, mais que le mandat de l’ONU ne saurait être accompli avec Kadhafi au pouvoir et dirigeant ses forces dans des actes d’agression contre le peuple libyen. Nous sommes unis dans notre détermination à achever le travail », a dit le chef de l’exécutif américain.

La Libye semble accuser le coup. Le nombre de transfuges augmente. En Tunisie, l’agence de presse d’Etat TAP a signalé l’arrivé dans le pays de cinq autres officiers de l’armée libyenne. De Rome, plusieurs responsables militaires libyens de haut rang ont annoncé, lundi, avoir fait défection et ont appelé leurs collègues à faire de même.


Le président sud-africain Jacob Zuma et le leader libyen Mouammar Kadhafi

Le président sud-africain Jacob Zuma et le leader libyen Mouammar Kadhafi

Toutefois, Mouammar Kadhafi reste intraitable. Il n’a aucune intention de quitter le pouvoir, a indiqué le président sud-africain Jacob Zuma qui s’est entretenu avec lui, lundi, à Tripoli. Le chef de l’Etat sud-africain a critiqué l’intensification des raids aériens de l’OTAN qui dit, sapent les efforts de médiation de l’Union africaine.

XS
SM
MD
LG