Liens d'accessibilité

Libye : l’OTAN dément avoir fait 15 morts dans un raid à Surman


Visite guidée de journalistes organisée par le gouvernement libyen sur le site d'un bombardement de l'OTAN, le 19 juin, à Tripoli

Visite guidée de journalistes organisée par le gouvernement libyen sur le site d'un bombardement de l'OTAN, le 19 juin, à Tripoli

Ces accusations interviennent après l’admission, par l’OTAN, que des civils pourraient avoir été tués dans un de ses raids, dimanche, à Tripoli.

Le gouvernement libyen accuse l’OTAN d’avoir tué 15 personnes dans un raid, lundi, contre la résidence d’un proche de Mouammar Kadhafi. Selon un porte-parole du gouvernement libyen, la résidence en question est située à Suman, à environ 65 km à l’ouest de Tripoli, la capitale. Le propriétaire des lieux est sorti indemne de l’attaque, mais au moins deux de ses petits-enfants figurent parmi les victimes, précise la même source

L’alliance a démenti cette information, assurant n’avoir pas mené de raids dans le secteur ces derniers jours.

Des secouristes trasportant un rebelle libyen blessé, dimanche, au front près de Misrata

Des secouristes trasportant un rebelle libyen blessé, dimanche, au front près de Misrata

Ces accusations interviennent après l’admission, par l’OTAN, que des civils pourraient avoir été tués dans un de ses raids, dimanche, à Tripoli.

Le raid en question visait un site de missiles, mais « une des armes n’a pas touché sa cible désignée », en raison « d’une défaillance du système d’armement », a fait savoir l’OTAN, qui a exprimé ses regrets pour les pertes de vies de civils innocents.

XS
SM
MD
LG