Liens d'accessibilité

Naissance des premiers bébés atteints de microcéphalie due au Zika au Paraguay


Les moustiques Aedes aegypti dans une cage de moustiques dans un laboratoire de Cucuta , en Colombie, le 11 février, 2016.

Les moustiques Aedes aegypti dans une cage de moustiques dans un laboratoire de Cucuta , en Colombie, le 11 février, 2016.

Le ministère de la Santé paraguayen a rapporté la naissance des deux premiers bébés atteints de microcéphalie, un développement insuffisant du crâne et du cerveau, lié au virus Zika, transmis principalement par des moustiques.

"Le laboratoire central a confirmé la naissance de deux bébés atteints de microcéphalie liée au virus Zika", a annoncé à la presse Agueda Cabello, la directrice de la veille sanitaire de ce pays d'Amérique du sud, voisin du Brésil.

Le Brésil est le pays le plus touché par le Zika, avec près de 1,5 million de personnes contaminées et plus d'un millier de bébés nés avec une microcéphalie, dont une cinquantaine morts à cause de cette malformation.

Après la détection de cette épidémie en 2015 en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu depuis plusieurs mois qu'elle s'attendait à une propagation "explosive" sur le continent, avec 3 à 4 millions de cas cette année.

Lundi, une femme porteuse du virus Zika a donné naissance en Espagne au premier bébé en Europe atteint de microcéphalie liée à ce virus, selon des responsables de l'hôpital de Barcelone où l'enfant est né.

Le Zika, un virus transmis par le moustique Aedes aegypti, entraîne des malformations dévastatrices dont la microcéphalie, de même qu'un développement insuffisant du cerveau.

Il n'existe à ce stade aucun vaccin, ni traitement spécifique, contre le virus Zika, transmis aussi par voie sexuelle et de la mère à l'enfant qu'elle porte.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG