Liens d'accessibilité

Nairobi annonce son retrait de la force de l'ONU au Soudan du Sud


Le lieutenant-général Johnson Mogoa Kimani Ondieki du Kenya, à droite, debout à côté d’Ellen Loj, centre, représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, et d’un membre non identifié du gouvernement du Sud-Soudan, à Juba, au Sud-Soudan, 2 septembre 2

Le lieutenant-général Johnson Mogoa Kimani Ondieki du Kenya, à droite, debout à côté d’Ellen Loj, centre, représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, et d’un membre non identifié du gouvernement du Sud-Soudan, à Juba, au Sud-Soudan, 2 septembre 2

La décision tombe après le limogeage du commandant kényan de la tête de la force onusienne au Soudan du Sud, pour réaction "chaotique et inefficace" de sa troupe aux violences de juillet à Juba.

Le Kenya a annoncé mercredi le retrait de ses troupes au sein de la mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss).

"Le gouvernement du Kenya estime que le déploiement de ses troupes au Soudan du Sud n'est plus tenable et constitue une menace pour leur sécurité et leur bien-être", affirme le ministère kényan des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le contingent kényan, l'un des plus importants de la Minuss, compte environ 1.000 soldats sur les 13.500 hommes déployés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG