Liens d'accessibilité

Murdoch renonce à Time Warner


Rupert Murdoch (Reuters)

Rupert Murdoch (Reuters)

Le magnat des médias Rupert Murdoch, qui avait offert d’acquérir le géant médiatique américain Time Warner pour 80 milliards de dollars, a renoncé à son projet mardi.

M. Murdoch contrôle déjà le studio de cinéma 21 Century Fox, les chaînes de télévision Fox et le Wall Street Journal, un journal d’affaires.

Si l’offre avait été acceptée, elle aurait abouti à la fusion de deux des plus grandes sociétés médiatiques au monde.

Pour justifier son volte-face, M. Murdoch a cité le refus de la direction et du conseil d'administration de Time Warner de venir à la table des négociations. Time Warner avait fait valoir que le prix proposé était insuffisant, et a fermement rejeté les avances de Murdoch. La société avait même ingurgité une « pilule empoisonnée » - une clause destinée à se protéger d'une prise de pouvoir inamicale - pour neutraliser d'éventuels actionnaires minoritaires favorables à l'offre de Fox.

C’est une défaite cuisante pour M. Murdoch, qui a forgé l'un des empires médiatiques les plus puissants et les plus influents au monde à travers ses acquisitions. A noter que les autorités de la concurrence n’étaient guère enthousiasmées par son projet, redoutant l'émergence d'un monopole.

Murdoch avait déjà dû scinder son empire, après le scandale d'écoutes illégales qui a éclaboussé certains de ses titres britanniques.

XS
SM
MD
LG