Liens d'accessibilité

MSF lutte contre la rage en RDC


Des chiens sur le point d'être vaccinés contre la rage

Des chiens sur le point d'être vaccinés contre la rage

Nouvelle flambée de rage canine en République démocratique du Congo (RDC). Médecins sans Frontière (MSF) tire la sonnette d’alarme et lance une campagne de vaccination, même s’il est impossible de quantifier l’ampleur du problème, selon l’ONG.

Une dizaine de morts sont déjà signalées, a déclaré le Dr Jantina Mandelkow, qui dirige l'équipe de MSF à Lemera, dans la province du Sud-Kivu. La campagne de vaccination vise à prévenir d'autres décès dus à cette maladie négligée.

L’équipe de MSF vaccine les personnes qui ont été mordues ou griffées par un chien soupçonné d’être enragé, et administrent un traitement antirabique si nécessaire.

Une intervention efficace tôt après l'exposition à la rage peut prévenir l'apparition des symptômes et une mort douloureuse. . Notamment, l’administration d’une série de doses d’un vaccin antirabique, et d’immunoglobuline antirabique, si indiqué. En l’absence de traitement avant l'apparition des symptômes graves, la maladie est presque toujours mortelle, rappelle le Dr Mandelkow.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, (OMS), la rage touche plus de 150 pays et territoires et tue chaque année plus de 55 000 personnes dans le monde, principalement en Asie et en Afrique.

Les chiens sont à l’origine de la grande majorité des cas mortels de rage humaine, mais le nettoyage de la plaie et la vaccination, pratiqués dans les quelques heures suivant le contact avec un animal suspect, permettent de prévenir l’apparition de la rage et le décès.
XS
SM
MD
LG