Liens d'accessibilité

MSF appelle la communauté internationale à intervenir en Centrafrique


Des Séléka en Centrafrique, pays ravagé par la violence depuis des mois

Des Séléka en Centrafrique, pays ravagé par la violence depuis des mois

L’ONG Médecins sans Frontières (MSF) dénonce les violations des droits humains en République centrafricaine (RCA) et appelle au déploiement d’une action humanitaire d'urgence dans ce pays.

Cet appel est intervenu suite à de nouveaux affrontements, la semaine dernière, entre des éléments anti-Balaka, les groupes d’auto-défense armés, et des forces de l'ex-Séléka. Ces violences ont provoqué, rappelle MSF, une nouvelle vague de déplacements de populations dans le nord du pays.

« Les combats de Bouca sont révélateurs de la façon dont la violence touche l’ensemble de la RCA », déclare Sylvain Groulx, chef de mission MSF, dans un communiqué. « Nous sommes extrêmement préoccupés par les conditions de vie des populations déplacées, celles regroupées sur des sites surpeuplés, menacées par les épidémies, mais aussi celles qui sont ‘invisibles’, cachées dans la brousse sans accès aux soins, à la nourriture ou à l'eau potable. Beaucoup reste à faire et doit être fait maintenant », poursuit le communiqué.

MSF déplore également les affrontements meurtriers de septembre dernier à Bouca, où environ 100 personnes ont été tuées lors d’attaques menées par des groupes armés à l’encontre de civils. Environ 700 maisons avaient alors été brûlées et des milliers de personnes déplacées.

Depuis, souligne l’ONG, les populations vivent dans la peur et l'intimidation.
MSF appelle les Nations Unies (ONU) et d’autres organisations humanitaires à accroître leur présence afin de répondre aux besoins générés par cette crise.
XS
SM
MD
LG