Liens d'accessibilité

Mozambique : le Premier ministre justifie la dissimulation d'1,4 milliard de dollars de dette


Carlos Agostinho do Rosário, le Premier ministre mozambicain

Carlos Agostinho do Rosário, le Premier ministre mozambicain

Le Premier ministre mozambicain avance l'instabilité militaire pour justifier la dissimulation.

Après le FMI à la mi-avril, la Banque mondiale a suspendu son aide au Mozambique comme suite de la partie de cache-cache sur des emprunts en 2013 et 2014 par trois entreprises privées à capitaux publics.

La dette globale du pays à fait un bond de 65 à 81,7% du PIB mozambicain.

Le Premier ministre était venu d'urgence la semaine dernière aux Etats-Unis pour rencontrer la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, sans trop convaincre.

Pour Carlos Agostinho do Rosario cette dette n’a pas été révélée à cause des conditions atypiques du pays avec un parti d'opposition qui le jour est à l'assemblée et la nuit mène des attaques.

La Renamo, ancienne rébellion, devenu principal parti d’opposition, conteste les résultats des élections d'octobre 2014.

Ces quatre derniers mois les affrontements se sont intensifiés provoquant la fuite de quelque 10.000 personnes au Malawi voisin.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG